Le pouvoir de guérison des roses

Le pouvoir de guérison des roses

Médecine des roses. Soins quantiques

La ‘Médecine des roses » telle qu’elle m’est transmise depuis 7 ans par des femmes-médecine du Mexique est une des plus belles choses que j’ai rencontré dans ma vie.

Elle est un canal, un réceptacle de l‘énergie féminine universelle, représentée par Marie, Marie Madeleine, la vierge de Guadalupe, Kuan Yin, Isis, mais aussi la Mère Terre ou Pachamama selon les traditions.

La rose est une grande enseignante, une guérisseuse, elle participe à l’éclosion de l’être, à l’ouverture d’une une vision plus vaste, plus unifiée de nous même.

Les roses possèdent une géométrie sacrée et leur haute vibration énergétique est similaire à celle d’un être humain en parfaite harmonie.

Ma rencontre avec les roses

J’ai rencontré la médecine quantique des roses au Mexique, grâce ) Exi et Sonia Salvador, guérisseuses.

Je suis arrivée à Mexico le 12 décembre 2015,  par « hasard », le jour de la célébration de la Vierge de Guadalupe. C’est une figure très importante pour le mexicains, un peu comme Marie en France, sauf que au Mexique ce sont 100 % de la population qui sont croyants !

Ce jour là, il y a un pèlerinage immense jusqu’à la Basilique de la Guadalupe, en plein cœur de Mexico. Il y avait un monde incroyable de personnes dans les rues, je crois que je n’avais jamais vu autant de monde de ma vie !

J’étais accueillie par des amis qui faisais partie d’un groupe de guérisseurs avec les roses. Je me suis retrouvée avec ces personnes à offrir des roses aux pèlerins, aux personnes qui marchaient vers la basilique et leur disant  » du cœur de la mère à mon cœur pour qu’il se remplisse de paix, d’amour et de joie ».

Cette nuit là il y a quelque chose qui s’est profondément inscrit dans mon cœur. Ce fut un magnifique accueil du Mexique ! 

J’ai ensuite passé du temps avec Sonia et Exi à la casa Yi Yoba. Puis j’ai organisé et facilité leur venue en France pendant plusieurs années,  pour donner des ateliers, conférences et une formation de thérapeute sur 2 ans. J’ai partie de ce premier groupe de formation en France et j’oeuvre depuis en tant que thérapeute quantique avec les roses. 

Soin quantique des roses

Ce système de guérison avec les roses se base sur la connexion avec la Mère divine et son espace sacré qui est une plateforme énergétique où cette vibration d’amour est transmise.

Cette « technique » à été canalisée il y a une quinzaine d’année au Mexique mais est en réalité très ancienne.

La rose nous emmène dans un autre espace de conscience. Dans l’espace du cœur ou toutes nos expériences de vie, nos difficultés et blessures peuvent être accueillies différemment.

Les soins quantiques avec les roses ont pour but de réactiver la capacité naturelle de guérison de la personne, permettant de rétablir l’harmonie dans les différentes sphères de l’être pour les amener à un état de paix et de sérénité profonde et durable.

Cette vibration est incroyablement douce et puissante et vient imprégner tous les espaces des corps physiques, émotionnels, mental, toutes les dimensions et tous les temps. C’est pour cela qu’on parle de soin quantique.

La Mère vient insuffler son amour infini qui peux tout guérir, tout embrasser, tout réunifier. Elle ramene à la conscience les mémoires enfouies, les émotions bloquées, les croyances limitantes.

On appelle ce travail avec les roses, le chemin blanc de la conscience du cœur, qui nous amène à reconnaître notre nature divine, depuis notre histoire humaine.

C’est un chemin d’évolution spirituel qui nous connecte directement au rythme naturel de l’existence, dans un état d’harmonie permanent avec la Terre, tout en comprenant notre propre conscience cosmique.

 

Méditations Guidées Elements

Retraite en ligne

Pour aller plus loin, je t’invtie à découvrir cette retraite en ligne de 5 jours avec la médecine des éléments.

Ce sont 5 voyages intérieurs et méditations guidées avec la Terre,  l’Eau, l’Air, le Feu et la médecine des roses.

La médecine de l’amour

J’utilise ici le mot « médecine » comme puissance de vie, qui nous permet de recontacter nos forces de vie, et notre pouvoir de guérison.

La rose quantique est l’outil thérapeutique le puis puissant que j’ai rencontré. Elle emmène avec une très grande douceur mais avec beaucoup de force à la source même de tous nos problèmes ou difficultés.

Les roses nous rappellent que nous portons tous cette qualité naturelle de nous soigner nous même à travers l’énergie d’amour maternelle et féminine qui coule dans notre corps.

Je suis toujours émerveillée de voir les roses opérer comme de véritables baguettes magiques….Venant ouvrir les cœurs avec tant de subtilité et de délicatesse, et en même temps avec tant de force et de détermination.

Parfois à peine la rose est posée sur le cœur de la personne qui vient me voir, que ses larmes se mettent à couler. Ce sont des larmes de gratitude, de se retrouver avec soi-même dans cette si grande intimité, de ressentir son cœur et tout l’amour qui est dedans.

Les personnes sont souvent étonnées de ce qu’elles peuvent ressentir et de tout ce qu’il peux se passer « juste » avec quelques pétales de roses.

Guérir avec les différentes couleurs des roses

Chaque couleur de rose a sa propre sagesse et une qualité énergétique spécifique.

La rose de couleur rose, qui est vraiment la rose de base, travaille sur l’énergie féminine et maternelle.

La rose rouge sur l’énergie masculine et paternelle.

La rose blanche est en lien avec l’âme, les enfants et enfant intérieurs.

La rose jaune travaille sur les liens karmiques et nos ancêtres.

La rose orange sur l’énergie de vie, l’énergie sexuelle et toutes les relations  que ce soit de couple ou autre.

La rose violette qui travaille sur les ombres, la mort et la transmutation.

Et vient la rose dorée qui est la réunification de notre être divin.

 

Rosa Ilumina

Ce morceau est un chant de guérison et d’ouverture du coeur.
Il transmet la vibration de la Médecine de la rose.

L’ âme des roses nous relie à la fréquence du Féminin Sacré, la grande Mère universelle et  la Terre-mère.

La rose vient réveiller la puissance d’amour de notre coeur, dans sa force d’alignement et son infinie douceur.

Le mantra Om Tare Tuttare Dure Soha invoque la grâce de la déesse tibétaine de la compassion : Tara.

Puisse ce morceau apporter lumière et réconfort à tous ceux qui en ont besoin.

La médecine des Femmes

La médecine des Femmes

Medecine des femmes. Reconnexion à sa Nature sauvage

J’ai envie de vous partager mon histoire, celle d’un papillon qui prend son envol !

Je me suis offerte ma première retraite de femmes avec Cécile de Terra Om, il y a un an et demi.
Quelle joie de sentir que c’est le moment de poser un acte d’amour envers soi-même, avec la vie, pour s’honorer et s’offrir une parenthèse, un temps pour se guérir.

J’ai passé beaucoup de temps à aller voir du côté du symptôme, puis quelque chose m’a poussé à la rencontre de ma lumière, avec mes sœurs en chemin…

Ce fut d’un vrai challenge de rejoindre ce cercle de femmes, en pleine nature, laissant de côté mon téléphone avec la possibilité d’être indisponible pour mon fils.. Mère fusionnelle, montre-toi!
Premier travail sur soi, première mise en pratique, premier pas dans le changement, en osant se montrer dans cette vulnérabilité, dans mon émotion aux autres femmes du groupe sans me sentir juger..

Le cercle est un espace où l’on apprend à être telle que nous sommes, au-delà de ce que la société nous a appris; l’adaptation aux autres, l’adaptation aux situations, la soumission à un certain ordre collectif.

Quelle joie de découvrir que l’hypersensibilité n’est pas une tare, que bien des êtres, bien des femmes le sont !! A partir du moment où j’accueille ma vulnérabilité, je n’ai plus honte de ma sensibilité et je nourris ma force de vie, ma puissance !

Le cercle est un espace où la magie opère quand on se révèle à soi-même et aux autres et quand l’autre devient un autre moi.

Cécile est la gardienne d’une médecine qui œuvre par le biais de Terra Om. C’est un espace de guérison qui s’ouvre déjà par sa simple présence aux autres et à elle-même. Dans ce cercle ou chacune est accueillie avec bienveillance, une intention est posée et résonne dans l’air comme le début d’une nouvelle histoire à nourrir, à construire.

Et puis s’ouvre un espace de connexion à la Mère Divine avec la vibration médecine de la rose ou un voyage, une rencontre, une mémoire dans le corps peut-être contacté . Cela peut être pour aller à la rencontre de qui nous sommes, sur le plan émotionnel dans notre relation à notre mère et père terrestre, dans leurs qualités du féminin et du masculin, mais aussi sur le plan de l’âme, dans la rencontre avec la Grande Mère.

Rencontrer la Mère Divine et sentir toute sa bonté, sa générosité.. Les larmes coulent et sentir tant d’amour se déployer.
Plus je sens cet amour, plus que je m’ouvre à la vastitude, plus je vois clair en mon cœur..
Qu’est-ce qu’il ressent ? Qu’est-ce qu’il habite ?
Quand j’entame ce dialogue depuis cet espace du cœur, elle me donne un message, une clé que je ne pourrai oublier comme si elle s’engramme dans mes cellules. Je reçois alors un enseignement, un ressenti si fort qu’il me va droit au cœur. Nul doute de ce qui opère !

Les chants de Cécile viennent susurrer à mon âme des histoires, des bénédictions douces et apaisantes, la rose me berce de son amour et je me laisse remplir dans tous les espaces qui en ont besoin. Quelle gratitude, quelle joie de sentir que je me guérit dans la douceur et l’acceptation !!

Le chant médecine est un chant qui s’adresse à notre âme, notre cœur, nos cellules. c’est un baume qui produit un bien-être, une bénédiction qui soutient la personne dans son processus. C’est une vibration qui appelle, qui s’offre, une prière.

L’énergie de vie prend différentes formes pour soutenir chacune, ce chant m’a bien souvent fait visiter des espaces en moi-même et aussi des dimensions plus subtiles du voyage de l’âme, de la reliance à l’énergie universelle

Pendant un soin de la médecine quantique des roses, je m’abandonne et je la laisse me montrer me faire ressentir. J ai une immense gratitude pour à chaque fois ce que j’ai reçu, parfois surprise de là où cela m’a emmené, mais toujours avec justesse, douceur, et amour.

Pendant les retraites, les cercle de femmes ponctuent les journées. C’est une libération d’exprimer ce que l’on a sur le cœur, d’être écoutée comprise, soutenue par la présence du groupe, la vibration amour de la rose.
Durant ces cercles, on prend la mesure de ce que chacune traverse, du courage que la vie réclame, de la puissance que nous portons en nous, de cette force vitale qui vient de notre temple, de nos entrailles, de notre utérus.. La mise en mots libère et fait écho parfois la ou une autre participante ne peut pas encore en mettre. Nous sommes toutes interconnectées ;  si je me guéris, je libère aussi les autres. Si une autre se guérit, elle m’ouvre le chemin à ma propre guérison…
Tant de beauté, tant de partage, tant d’exploration ensemble…

Les femmes entre elle retrouvent la mémoire et ré apprennent à se guérir dans le cercle. Nous retrouvons nos places de sœurs marchant ensemble dans une même direction, au-delà de la compétition, de la rivalité. Terra Om offre cet espace pour que chacune prenne sa place dans cette bienveillance mutuelle, dans la reconnexion aux éléments, à la Terre au feu, au cœur. Quand cette énergie collective est bien nourrie par chacune dans la confiance, s’ouvre alors un chemin de possible tellement puissant !

Dans la hutte à sudation, dans les offrandes à Pachamama, tant de beauté, de sincérité ont émergé !
Nous sommes enfants de la terre, femme de la terre et nous partageons nos rituels nourris par l’amour, la conscience pour les offrir à la vie, à la nature, à l’énergie universelle !
Et ainsi on se guérit et ainsi en offrant on guérit la terre, humblement !…
Quelle joie de laisser la place aux rituels, quel bonheur de sentir que l’on est entre le ciel et la terre, et de cœur à cœur !

Cette expérience précieuse qu’est l’unité, je repars de la retraite avec la gratitude d’y avoir contribué.

C’est comme une graine, une flamme allumée que je dois nourrir pour qu’elle grandisse encore ! Je peux venir m y reconnecter avec bonheur, je peux venir y trouver la force que nous avons contactés ensemble, force nécessaire dans mon quotidien en tant que femme, mère, amante compagne, amie, créatrice, et gardienne du vivant.

Cet espace où je contacte ma puissance me permet de trouver la confiance pour marcher mon chemin singulier avec foi, détermination et amour pour moi-même et tout ce, et ceux qui m’entoure..

Dans mon expérience la rose est aussi une médecine du positionnement, elle accompagne pour se sentir légitime dans ses choix, dans qui on est tout simplement ! Je sens qu’elle me propose d’expérimenter l’axe, le centrage, la détermination comme une force nouvelle face à ce qui peut être confrontant. j’accepte ce défi d’équilibrer mes polarités, consciente que je suis guidée aimée choyée pour le faire. 

Cécile a tellement d’outils à proposer selon le mouvement qui s’incarne dans le travail de guérison. J’ai beaucoup de gratitude pour tout ce qui se vit dans les retraites de Terra Om comment la guérison s’incarne pour moi-même mais aussi pour toutes les autres femmes.
Puisse Terra Om, ce terreau fertile de vie continuer à rayonner sa magie dans ce nouveau monde ! merci 💜

Céline

Si tu veux écouter mon texte c’est ici : 

Céline femme sacrée

Céline Durieux est fondatrice de Graine au Vent et créatrice de bijoux en Macramé. Graine au vent sème les bijoux de la nature pour toutes celles qui veulent y puiser l’essence de la féminité et porter un bijoux unique fait avec le coeur.

Méditations Guidées Elements

Retraite en ligne

Pour aller plus loin, je t’invtie à découvrir cette retraite en ligne de 5 jours avec la médecine des éléments.

Ce sont 5 voyages intérieurs et méditations guidées avec la Terre,  l’Eau, l’Air, le Feu et la médecine des roses.

La puissance de la douceur

La puissance de la douceur

la puissance de la douceur

La douceur a souvent été associé comme de la faiblesse. Et pourtant nous assistons je crois à l’émergence de la véritable force de la douceur.

Assumer la douceur

On m’as souvent dis «  tes chants sont très doux, tu émane beaucoup de douceur… » et je l’ai souvent mal pris, parce que je le voyais comme un signe de faiblesse, de vulnérabilité.

J’ai grandit dans une société ou la douceur n’est pas vraiment présente, reconnue, valorisée. Voire elle était moquée, fuite, rejetée…

Alors cela m’a pris du temps d’assumer, de reconnaître cette douceur en moi et de permettre de la réveiller, de l’activer chez les personnes que j’accompagne.

Ça m’a pris du temps de comprendre que la douceur ne s’oppose pas à la force, mais à la dureté, à la rigidité, à la froideur.

Ça m’a pris du temps d’assumer l’importance de la douceur, de sa simplicité dans ce monde ou nous sommes tellement attirés par ce qui est compliqué, sensationnel ou extraordinaire…

Cela nous demande de trouver une vraie force intérieure pour oser et assumer notre douceur, vraie, entière, déterminée. De la choisir à chaque instant.

La peur de la douceur

La douceur fait peur, parce qu’on a appris que pour survivre dans ce monde il faut être dur.

Il faut être dur pour faire face à la dureté du monde. Endurcir son cœur parce que ça fait trop mal de le sentir, de sentir fondre nos protections, nos barricades qu’on a édifié autour de soi pour se protéger.

La douceur fait peur parce qu’il y a la croyance qu’il faut se battre, lutter, affronter, se sacrifier, être un guerrier de lumière…

Affronter nos peurs, nos démons, nos ombres…

Lutter contre une mental qui tourne en boucle, contre des émotions ingérables…

Se battre contre la maladie, contre les mauvaises habitudes…

Dans la guérison il y a la croyance que ce doit être impressionnant, sensationnel, qu’il faut passer par des processus où on crie, on se libère des démons, on hurle, on pleure, on tape….et qu’il faut souffrir pour se libérer

« Tu enfanteras dans la douleur » à laissé des traces et il en est de même pour la naissance à soi même.

Pour atteindre une certaine libération, éveil ou joie, j’ai cru il fallait faire certaines pratiques , avoir une vie ascétique, passer des jours sans boire ni manger, méditer des heures sans bouger…. une pratique n’est ni bonne ni mauvaise, je viens juste questionner si son choix a été vraiment fait dans la douceur….

On a cru qu’il y avait quelque chose à atteindre, quelqu’un à guérir…  Nous déployons beaucoup d’énergie pour éviter de ressentir profondément ce qui nous arrive, ressentir la vie qui vient nous rencontrer, quand elle vient à travers la colère, la terreur, le désespoir, les jugements sur soi qui tournent en boucle, la haine et la honte de soi ?

Peux-on peux reconnaître toutes les stratégies qu’on met en place pour ne pas vivre ce qu’on juge négatif, ce qui ne devrait pas être là,  pour ne pas être avec ce qui est ?

La souffrance est la résistance que nous avons face à la vie. Mais quand on commence à rencontrer cet espace d’accueil de nous même à l’intérieur de nous ou toutes les émotions, pensées, sentiments sont les bienvenus, ou on peux se laisser traverser sans se raconter des histoires sur tout ce qu’on vit….alors on peux rencontrer  la douceur en soi.

La douceur de la rose

La médecine de la rose est pour moi ce qui représente le mieux cette puissance de la douceur.

L’énergie de la rose nous pénétrer avec son amour infini, et en même temps une grande détermination, elle ne va pas nous lâcher et va aller jusqu’à la source des espaces de non-amour en nous.

La rose émane une puissance d’amour immense. Elle ne force rien, et elle vient toucher si profondément dans notre cœur, que c’est dur de lui résister. Dans le sens qu’elle n’oblige à rien, elle laisse toujours le choix.

Elle se maintient juste tout près de notre cœur dans son amour immense, qu’un jour on se laisse fondre et on lui ouvre la porte. Je sens cette énergie d’amour déterminée qui vient me traverser quand je chante dans un soin.

Se concentrer sur notre but, je veux être en paix, je veux être libre….et il n’y a rien à forcer, laisser la douceur venir faire fondre toutes nos résistances à la paix, à la liberté.

La douceur pour soi

Cela demande vraiment un apprentissage d’être doux avec soi, pour soi. Reconnaître comme on est dur, sévère, rigide envers soi même. C’est avec nous même que nous sommes les pires juges et bourreaux.

On peux en avoir peur, en avoir honte, être terrorisé de cette douceur qu’on n’a jamais reçu.

La douceur de s’accueillir tel qu’on est, dans tout ce que l’on est, dans tous nos travers et nos erreurs, dans toutes nos ombres et nos lumière, dans tout ce qui n’est ni ombre ni lumière… La douceur est naturellement là quand on s’abandonne au flux de la vie

Mais ce n’est pas tout accepter, ce n’est pas la fragilité, la faiblesse. Cela demande de se positionner, de se redresser, de regarder en face, cela demande du courage, et d’apprendre à discerner avec cette « fausse-douceur », ces énergies mielleuses qui nous endorment avec de beaux discours et de belles images, qui nous font sortir de nous même et qui nous éloignent de notre direction intérieure.

Être doux, ce n’est pas fuir ou éviter, c’est se positionner, prendre sa place et exprimer sa vérité.

La douceur de la Terre

C’est une des qualité essentielle de cette médecine sacrée féminine et de la Mère-Terre… dans la fluidité de l’eau, la caresse du vent, la paix d’un petit feu tranquille, la tendresse de la terre….

J’ai reconnecté avec la douceur dans la Nature, comme si c’était la qualité et l’énergie naturelle de la Terre

Accueillir le doux de la Terre dans son corps, qu’on reçoit à travers les plantes de nos pieds, qui monte dans votre base, dans votre matrice, dans votre Terre intérieure ( que nous soyons homme ou femme), comme une grande vague d’énergie qui vient nous envelopper, nous caresse.

Il est tellement doux de s’asseoir, de s’allonger contre la Terre, de se laisser traverser par son énergie. Avant de pouvoir s’aimer soi même, on peux juste accepter de se laisser être aimé par la terre. La douceur de la Mère Terre accueille et veille son enfant chéri, elle le prends dans ses bras, le rassure et le soigne. Elle est vient toucher directement nos cellules.

Et si on remettait toutes ces croyances qu’on a pu être abîme ou sali par quelqu’un ou quelque choses ? Et si on acceptais cette simplicité de guérison, qui est juste la reconnaissance de qui nous sommes profondément ?

Un être infini, lumineux, puissant et doux.

J’espère que ces quelques mots vous auront aidé à activer la force de la douceur en vous m’aime. 

Cécile

Quand on aime une rose qui est dans une étoile, c’est doux le soir de regarder le ciel ( le petit prince)

 

Méditations Guidées Elements

Retraite en ligne

Pour aller plus loin, je t’invtie à découvrir cette retraite en ligne de 5 jours avec la médecine des éléments.

Ce sont 5 voyages intérieurs et méditations guidées avec la Terre,  l’Eau, l’Air, le Feu et la médecine des roses.

Se reconnecter à son Féminin Sacré

Se reconnecter à son Féminin Sacré

l'éveil du féminin sacré

La grande matrice universelle chante et vibre dans mon utérus
L’océan tout entier me traverse et habite mon cœur de femme.

A la fois je fais vraiment l’expérience d’être infinie et vaste, sans identités et à la fois je suis une femme, dans un corps de femme et j’avais envie de partager mon expérience du féminin sacré.

Le féminin sacré est pour moi notre essence féminine naturelle. Nous sommes dans une société tellement « tordue » qu’il faut un nom pour l’état naturel des choses. C’est comme pour la nourriture bio….

Le sacré est cet état naturel de la vie, un état intérieur. C’est cette écoute de le vie, cette gratitude à chaque instant.

Plonger dans le féminin c’est entrer dans le grand labyrinthe du mystère de la vie, du sensible, de l’intuition.  Rentrer dans ce qui ne s’explique pas de manière rationnelle, mais qui est connu, vu et ressenti au plus profond de soi-même.

La grande force du féminin est la force d’accueil. S’accueillir soi-même tel que l’on est, dans tout ce qui nous habite, dans tout notre mystère.

Accueillir l’autre et reconnaître la beauté unique de chacun, dans une compréhension globale et vaste des relations entre les êtres, entre les règnes, entre l’humain et la nature.

Le féminin sacré est quelque chose que je vis dans mon corps.  C’est la vie en mouvement dans mon ventre, dans mon utérus qui pulse, qui vibre, accueille, veille  et prend soin. Un pourvoir du cœur, intuitif, une sagesse innée ressentie de l’intérieur.

C’est un appel à venir me déposer au plus profond de moi-même. Ce chemin est infini et très vaste on peux toujours se déposer un peu plus, descendre dans la conscience cellulaire de ce corps qui s’abandonne au flux et à l’intensité de la vie qui le traverse.

Plus je descends profondément en moi, plus mon corps devient vibration, plus mon corps se dissout dans le corps de la Terre, dans le doux de la Terre. Et je la laisse prendre soin de moi dans cet espace de confiance et de sécurité.

Nos corps de femmes sont relié naturellement à la Terre, à sa sagesse, ses mémoires ancestrales, son cœur.

Une femme qui accouche est dans la pleine puissance de son féminin l’instinct sauvage, la force de la Terre, de la vie qui la traverse.

J’ai senti ce lien avec la Terre très fort quand j’étais enceinte. J’avais besoin de m’allonger contre elle, contre les arbres, d’être en lien avec son énergie qui venait m’apaiser et me nourrir.

J’ai trouvé cela incroyable d’accueillir la vie en moi, et d’être en contact si intime avec ce grand Mystère.

L’Utérus est la matrice de création, qui crée la matière pour l’âme qui vient s’incarner. C’est aussi le lieu de création pour nos idées et nos projets.

L’utérus est la coupe sacrée, le graal qui accueille la semence de la conscience, de la lumière divine. Et la vie naît de l’union de ces deux énergies, féminine et masculine.

La Terre a besoin que les femmes se reconnectent avec leur féminin sacré, leur partie intuitive, créatrice, sauvage, sensuelle, douce pour pouvoir accueillir leur masculin, pour pouvoir accueillir l’homme.

Et de la co-créer la vie sur tous les plans !

Je te laisse avec cette poésie que j’ai écrite :

Douceur de femme, qui connaît ses mystères et sa puissance, la force de la vie traversant son corps
Disponible à donner et à recevoir
La femme originelle, gardienne des mémoires de la Terre et du cosmos,
Toi qui vit dans mes intimes profondeurs, dans mes vallées et mes océans intérieurs
Je te vois et je te reconnais, femme fécondée par la vie, tu portes la création silencieuse, la puissance tranquille, tu portes dans ton ventre tout l’univers
Je viens te rencontrer, au-delà des voiles, des histoires et des fantasmes
Je viens te rencontrer dans mon intérieur fleurissant, dans la pulsation de la vie
Une lueur scintillante, le joie de retrouvailles avec l’être aimé dans sa tranquillité, simple et légère.
Je rencontre la paix lumineuse de la Présence, qui se vit simplement au cœur de chaque expérience

Cécile

Méditations Guidées Elements

Retraite en ligne

Pour aller plus loin, je t’invtie à découvrir cette retraite en ligne de 5 jours avec la médecine des éléments.

Ce sont 5 voyages intérieurs et méditations guidées avec la Terre,  l’Eau, l’Air, le Feu et la médecine des roses.