Mettre au Monde ses projets

Mettre au Monde ses projets

Mettre au monde ton projet de coeur

Tu as un projet qui te tient à coeur depuis longtemps ( écrire un livre, créer un spectacle, créer une nouvelle offre, une conférence…)

Il y a des moments où ce projets vibre fort dans ton coeur, comme une évidence.

Puis à d’autres moments, tu l’oublie. Tu te dis que ce n’est pas vraiment pour toi, que ce n’est pas vraiment important.

Tu te fais comme happer par d’autres choses plus superficielle, par certaines « obligations ».  Et ton projet t’attends patiemment…

Quel est le projet que tu aimerais mettre au monde en 2023 ?

Comment permettre à ton projet de véritablement « descendre dans la matière » et de se mettre au monde ?

Pendant plusieurs années j’ai accompagné des couples pendant leur grossesse et leur accouchement, en tant que doula holistique. 

Aujourd’hui j’accompagne mes clients à mettre au monde leurs projets et je vois beaucoup de similitude entre la naissance d’un enfant et celle d’un projet. 

L’âme des projets

Je crois que tout projet à une âme.
Tout comme un enfant qui vient s’incarner sur Terre.

J’aime imaginer que ce sont des entités lumineuses qui nous choisissent et viennent frapper à la porte de notre conscience un beau jour.

Tu as alors le choix de leur dire Oui ou Non et de leur permettre de venir s’incarner sur Terre, en leur donner une belle place dans ta vie.

 

Etre une Terre d’Accueil pour ses projets

Tu peux choisir d’Etre une Mère d’accueil, une Terre fertile et nourricière pour tes projets.

Ce sont comme des bébés que tu portes portons en toi, dans ton intimité profonde, dans ton temple sacré.

Ils ont toute une vie en gestation dans l’invisible avant de naître dans la matière.
Un projet, comme un être humain a un plan de fleurissement, de croissance et d’expansion qui est déjà inscrit en lui.

Et comme un enfant qui vient, ce projet a besoin de ta présence et de ton Amour, pour pouvoir se developper et grandir à son rythme.

C’est un Etre à part entière qui a une énergie et un rythme propre.

Certains projets ont une grande énergie qui peux être vertigineuse, qui demande à nous traverser, à passer à travers nous.

Ces projets demandent une vraie transformation intérieure pour pouvoir les accueillir pleinement.

C’est un véritable accouchement, qui se vit dans le corps, dans le coeur, dans l’intime de nos cellules.

Accompagner l’âme de ton projet

J’aurai la joie de pouvoir accompagner le fleurissement de tes projets alignés avec ton essence profonde, en te guidant à te relier à l’âme de ton projet, de tes créations, de ton entreprise.

Le programme « Impulsion » démarre le 21 mars pour 6 mois.
Un parcours unique de transformation pour un petit groupe de créateurs et entrepreneurs engagés.
Pour te reconnecter à ta médecine intérieure et la mettre au monde !

Contacte moi si tu sens un élan dans ton coeur et on en discute ensemble !

Cécile

La transmutation de la colère

La transmutation de la colère

transmutation de la colère

Comment faire pour gérer ma colère et ne plus avoir à la subir ?

Comment faire pour ne pas être emportée par elle et faire du mal à ceux que j’aime ?

L’accueil et l’expression de la colère a été une grande clé sur mon chemin de vie et l’est aussi pour de nombreuses personnes que j’accompagne.

La colère peux être très positive quand elle est comprise et utilisée de manière constructrice. C’est une énergie de feu et de transformation.

Pour les personnes sensibles, empatiques, la relation avec la colère est souvent très complexe et confrontante. Cette émotion peux-être mal vue et générer beaucoup de jugements sur soi et de la culpabilité.

Et pourtant, elle permet de retrouver son intégrité et de poser des limites saines et surtout de retrouver son Energie vitale et de la laisser circuler en soi.

Je souhaite que ces quelques mots puissent soutenir l’expression saine de la colère et de l’énergie de vie.

Comprendre la Colère

La colère est une émotion qui vient parler de notre impuissance ou frustration face à une situation, et de besoins fondamentaux qui ne sont pas nourris.

Emotion vient du latin ( movere ) qui signifie « bouger hors de ». Une émotion est donc faite pour bouger, pour s’exprimer. C’est un signal du corps, une énergie/information neutre.

Etant enfant la colère est malheureusement souvent réprimée parce que elle est jugée comme « négative », ou « mauvaise » et toute une charge émotionnelle et mentale va être mise dessus.

Combien de fois j’entends encore de nos jours des parents dire à leurs enfants : « non ne crie pas, sois gentille » !

Peu d’entre nous ont eu l’accueil et l’espace nécessaire pour vivre leurs émotions en toute sécurité et bienveillance. Donc nous avons appris à contrôler, à étouffer, à « gérer » nos émotions.

Jusqu’au moment où elles vont « exploser », et s’exprimer de manière tragique avec les personnes que nous aimons le plus ( et qui nous donnent donc inconsciemment l’autorisation d’être nous-même à leurs cotés), en général nos enfants et nos conjoints.

L’émotion dans un premier temps cherche à aller vers l’extérieur. On exprime sa colère sur quelqu’un d’autre pour s’en décharger. Cela peux alors amener beaucoup de jugement de soi-même et de culpabilité.

C’est pourquoi la relation avec la colère peux-être compliquée.  On a peur d’être violent où «  faire du mal aux autres » . On a peur d’être emporté par cette force sauvage, indomptable, inconnue.

La fuite de la colère dans le mental

Quand une émotion ne peux pas être rencontrée, accueillie et exprimée, c’est notre mental qui va la prendre en charge.

Il va se raconter toute une histoire, imaginer un scénario pour justifier cette émotion et en même temps la fuir.

Le mental va en général chercher un coupable, un responsable à notre colère. Il va ressasser les fait, recenser les torts et injustices subis.

Le mental va nous faire rentrer dans ce jeu de la victime, coupable, sauveur, où nous allons passer successivement par les différents rôles. Nous perdons alors notre souveraineté et entrons dans des schémas de prédation relationnelle.

Inconsciemment cette émotion de colère peux -être considérée comme inacceptable ou « interdite ». Cela vient mettre à mal l’image de la personne « gentille et spirituelle »  à laquelle on peux s’identifier.

On a peur d’être une « mauvaise » personne si on s’autorise à ressentir et à exprimer cette colère. On peux avoir peur d’être rejeté et de ne plus être aimé.

En rentrant dans l’ « histoire », on  va se couper des sensations du corps et donc de l’émotion/information brute,

Celle ci va donc descendre et se cristalliser dans couches encore plus profondes de notre corps.

Autoriser la colère

Quand notre colère a été bloquée, c’est une partie de notre énergie vitale qui est à l’arrêt, en stagnation. On peux alors se sentir fatigué de manière chronique et manquer de clarté, se sentir embrouillé, ne pas savoir ce qu’on veux vraiment.

Il est vraiment sain d’avoir des espaces/ temps pour exprimer sa colère à travers, des cris de rage, des hurlements….

Bien évidement notre colère nous appartient, et personne n’en est responsable ( même si notre mental-ego fait tout pour trouver un coupable à notre colère). Il ne s’agit pas d’aller crier sur tout le monde !

Il est essentiel de pouvoir prendre la responsabilité de sa colère et de ne pas la projeter et la laisser déborder sur quelqu’un.

C’est très précieux de pouvoir être dans un espace sécurisé et sécurisant, éventuellement d’être accompagné par une personne compétente.

Il est important dans un premier temps de ne pas s’identifier complètement à l’émotion qui nous traverse.

Cette colère qui est là n’est pas Qui je suis. Elle ne fait pas de moi une bonne ou une mauvaise personne. Elle est juste une information/énergie en mouvement qui a besoin de circuler.

En s’autorisant à exprimer sa colère à travers des cris, des hurlements, des mouvements du corps, on va pouvoir se détacher de la cause « apparente », de la situation qui a « provoqué » cette colère.

Il est très important d’avoir le discernement entre l’accueil de l’émotion et le moment ou tu vas rentrer dans l’émotionnel, c’est à dire le mental qui en fait une histoire et va nourrir l’émotion de base.

La colère est l’énergie brute de la vie et nous permet de nous reconnecter avec notre puissance et notre force intérieure.

Elle peux permettre d’aller débloquer des énergies dans des espaces très profonds et anciens de nos êtres.

Quand la colère est exprimée sainement, notre énergie de vie et de créativité peux circuler à nouveau et fleurir.

Le Carnet de la colère

C’est une pratique qui a été très bénéfique pour moi personnellement et que je propose souvent aux personnes que j’accompagne.

Il s’agit de dédier un carnet à la colère qui va t’accompagner tous les jours.

Tu vas garder ce carnet avec toi à chaque fois que tu vas ressentir de la colère, tu vas l’écrire.

Tu vas écrire tout ce qui te met en colère, absolument tout, que ce soit le chien de ton voisin, les manipulations du gouvernement, ton patron, ton incapacité à réaliser tes rêves….Sans aucun jugements.

Pour commencer tu peux faire cette pratique pendant 21 jours. Cela va te permettre de relâcher les sentiments de culpabilité ou de honte par rapport à cette énergie qui cherche à s’exprimer à travers toi.

En la reconnaissant, tu autorise son existence et tu lui permet alors de se transformer.

La transmutation de la colère

Selon le niveau vibratoire intérieur et extérieur où on se trouve, on ne va pas exprimer l’émotion de la même manière.

Il est vraiment possible de vivre sur un autre plan que celui du mental/émotionnel dans lequel sont la grande majorité des Etres humain.

Après l’autorisation et l’accueil de la colère, il y a encore une autre étape qui est celle de la transmutation.

Quand tu te sens libre et légitime de ressentir de la colère, et que tu ne te juges plus pour cela, tu n’as plus besoin de l’extérioriser. 

Elle peut être comprise simplement comme une information qui te traverse et t’amène de l’énergie.

La transmutation peux opérer, quand tu accepte de te laisser traverser par l’intensité sans en faire une histoire.

Tu peux rester en contact avec l’intensité des sensations dans ton corps, respirer avec et laisser cette énergie circuler en toi.

L’invitation est alors d’aller ressentir très profondément les sensations dans son corps, de manière très physique,  sans en faire de  « commentaires ».

Tu te laisse respirer profondément avec cette intensité, avec ce feu.

Peu à peu ce que tu appelais colère se transforme et devient énergie et puissance.

L’émotion est alors déchargée de l’identité au corps de souffrance.

Tu peux alors la vivre sans la subir, ni la laisser te gouverner.

Tu retrouve ta place de souverain.

Tu peux te reconnecter à tes désirs vrais, qui sont nourrissant pour ton âme.  Tu sais sais ce qui t’anime profondément et ce qui est bon ou pas pour toi.

Je te laisse avec une poésie écrite il y a quelques temps et je te dis à tout bientôt !

Je sens monter en moi la colère. Il n’y a pas de raison particulière. Je la laisser venir.

Je crie. Je laisse le feu traverser mon corps. Je sens une Force incroyable.

Je fais des sons que je n’avais encore jamais entendu. Des sons venant des entrailles de la Terre qui accouche.

Je crie encore. Tout mon corps et mon Être hurlent de rage, de vie.

Je laisse ces sons du fond des âges, me traverser engageant tous mes muscles, mes tissus, mes chairs.

Le Cri primordial, jaillissement originel.

Je rentre dans cette transe de vie et de puissance. Indescriptible, innommable.

La Force brute m’habite. Je suis le fauve, l’instinct de l’animal enragé. Je bondis comme un diable déchaîné.

Mon corps devient chao.

Je hurle dans la nuit noire.

L’intensité monte encore.

J’ai peur. De la folie, de la violence…

J’ai peur de moi. Peur de cette Puissance si grande.

Mais je sens que c’est par là, c’est le chemin de la vie. C’est la d’où je suis venue, quand la vie à accouché de moi.

Je suis Femme sauvage et libre, et je porte le Feu de la Terre et du ciel.

J’honore aujourd’hui cette colère que j’ai refusé si longtemps.

J’honore tous ces cris retenus. Toutes ces voix de femmes étouffés.

J’honore la vie.

Méditations Guidées Elements

Retraite en ligne

Pour aller plus loin, je t’invtie à découvrir cette retraite en ligne de 5 jours avec la médecine des éléments.

Ce sont 5 voyages intérieurs et méditations guidées avec la Terre,  l’Eau, l’Air, le Feu et la médecine des roses.

Hypersensibilité ou Richesse intérieure

Hypersensibilité ou Richesse intérieure

Hypersensibilité ou richesse intérieure

 

Hypersensible ou hyposensible ?

L’hypersensibilité est pour moi,  un mot pour parler de notre nature sensible d’être humain depuis le point de vue d’une société coupée d’elle même… où les personnes qui ressentent des sensations, des émotions, qui sont simplement en lien avec la vie sont considérée comme ayant « trop » de sensibilité, comme « différentes » d’une sois disant normalité « hyposensible ».

Je crois que nous sommes tous des Êtres dotés d’une extrême sensibilité, capacité de ressentir.

Mais beaucoup d’entre nous ont fermés leurs canaux de perceptions, pour se protéger souvent depuis l’enfance de tout un flot d’informations sensorielles et emotionelles trop difficiles à gérer, face à tant de violence, de beauté et d’intensité de vie.

Oui par rapport aux critères de notre société, je suis hypersensible et la plupart des personnes qui j’accompagne, si ce n’est toutes, le sont aussi.

Cette très grande sensibilité nous a souvent amené à vivre le rejet, l’incompréhension, les jugements et nous nous sommes comme « sur-adaptés  » à cette société en trouvant des béquilles pour survivre.

Comme le disait Jiddu Krishnamurti « Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. »

Qu’est ce que l’hypersensibilité ?

Comme beaucoup d’entre vous qui me liront certainement, j’ai toujours été sensible à l’espace du cœur, à la beauté et à l’harmonie, au sens qu’ont les choses, à la justice, aux énergies des autres qui m’entourent. J’ai toujours été en lien avec cette dimension collective, me sentant comme une cellule de ce grand corps humain.

Et j’ai mis du temps à comprendre que tout le monde ne ressentais pas les choses de la même manière que moi.

Je n’ai pas vécu de gros traumatismes dans ma vie, j’ai grandi dans une famille aimante, je n’ai jamais manqué de rien materiellement. Et pourtant j’ai pu me sentir très mal étant plus jeune, tellement perdue dans ce monde que je ne comprenais pas alors que «  j’avais tout pour être heureuse, comme on dit;) »

En fait pour ma sensibilité, tant de choses en apparence très banales, anodines ont été vécues avec une très grande violence. J’ai senti si souvent tant de décalage entre ce qu’on me disais depuis une sphère mentale et ce que je ressentais en moi, sans avoir la possibilité de comprendre et encore moins de dire ce que je ressentais.

Une autre caractéristique des hypersensibles est de ne pas pouvoir tricher avec eux-même, ni de faire des compromis dans leur vie ou leurs relations.

Ils avons un besoin d’authenticité tellement grand, qu’il leur est impossible de faire des choses qui ne sont pas complètement en accord avec eux-même.

S’autoriser à ressentir ses émotions

Le propre de l’Être sensible est de ressentir, et le monde émotionnel a souvent une place prépondérante dans sa vie.

Pourtant nous n’avons pas été habitué à accueillir nos émotions, comme des signaux, des messagers de nos besoins et aspirations profondes qui ne sont pas nourris. Je vois encore beaucoup de personnes  se sentir mal à l’aise face à quelqu’un qui pleure ou qui exprime de la colère.

L’émotion n’a pas besoin qu’on la plaigne, qu’on lui trouve des solutions, qu’on lui donne des conseils. Elle a juste besoin d’être accueillie, reconnue, rejointe là ou elle est.

Tu as le droit de sentir ce que tu sens en cet instant même, quoi que ce soit.

Tu as le droit de ressentir tout ce que tu as pu juger comme négatif, pas important, pas digne d’attention.

Tu as le droit de ressentir la culpabilité, la haine, la rancœur, la peur, le désespoir, l’impuissance, la colère, la détresse, la manipulation, la jalousie en toi.

Tu as la possibilité d’aller rencontrer la violence, l’exigence, l’intransigeance de certaines instances en toi qui font parfois régner leur loi inconsciemment.
Cela ne veux pas dire que tu as un problème ou que tu as raté quelque chose dans ta vie.

Ce que tu ressens ne définit pas qui tu es véritablement, et ne fais pas de toi une bonne ou une mauvaise personne.

Ce ne sont que les histoires que tu te racontes à ce propos qui te font souffrir. Tu peux accueillir toutes ces émotions remontant à la surface depuis la lumière légère de ton Être, comme un vieil ami qui revient à la maison.

La fuite de l’hypersensibilité

Plus on vient dans cette écoute profonde intérieure, plus on peux voir à quel point nous sommes si souvent en refus des émotions ou sensation qui viennent nous rencontrer.

La première fuite est sans doute celle dans le mental, qui vient « récupérer » l’expérience, en faire une histoire, une analyse, une explication….

Il y a beaucoup de distractions possible. De nombreuses techniques ou concetps spirituels peuvent être comme des fuites pour ne pas aller ressentir vraiment ce qui peux être douloureux, difficile, confrontant, des blessures très profondes…. Et je sais de quoi je parle;)

Pendant des années quand quelque chose de désagréable venait me rencontrer je cherchais à l’apaiser voire la faire disparaître, et j’ai acquis tout tas de super outils pour cela 😉

Mais finalement ce n’étais qu’un pansement ou un baume que je mettais pour apaiser les cris de mon âme. Et en même temps ils m’ont permis de trouver de plus en plus d’espaces de sécurité en moi.

Combien de fois dans ma vie, j’ai pu me sentir mal à l’aise, sans oser me l’avouer, en essayant de faire comme si ce mal être n’existait pas. Je croyais qu’il y a avait quelque chose qui n’allait pas avec moi, que j’avais un problème.

J’ai tant lutté et été en conflits intérieurs, sans même m’en rendre compte la plupart du temps, parceque ça se joue à un niveau assez subtil.

J’ai appris petit à petit à rester en contact avec les sensations désagréable, sans trop me raconter d’histoires, sans chercher de solutions, sans me dire que ça ne devrais pas être là, que ce serait mieux si cette sensation n’étais pas là.

 

Hypersensibilité, vers une véritable Richesse Intérieure

Plus nous pouvons trouver de la sécurité intérieure et plus nous pouvons nous ouvrir véritablement à ressentir, percevoir, palper le monde.

Et il n’y a pas non plus de limites à cela. C’est infini. 

Lors de ma dernière retraite Vipassana, je me suis sentie « grossière » dans mes perceptions de la realité, mois qui croyais avec des perceptions finies par rapport à une grande majorité. 

Je crois que nous sommes des être dotés d’une immense richesse intérieure et que c’est un grand cadeau d’être en vie et de pouvoir la découvrir ! 

 

Avec beaucoup d’Amour !

Cécile

Méditations Guidées Elements

Retraite en ligne

Pour aller plus loin, je t’invtie à découvrir cette retraite en ligne de 5 jours avec la médecine des éléments.

Ce sont 5 voyages intérieurs et méditations guidées avec la Terre,  l’Eau, l’Air, le Feu et la médecine des roses.

Ode à la Pleine Présence. Juste Etre

Ode à la Pleine Présence. Juste Etre

Méditation de Pleine présence

Je ne fais  » rien » et je ne me suis jamais sentie autant à ma place.
Je sais que je suis là ou je dois être.
Suspendue dans ce Grand Present.

Dans ce grand vide, dans ce dépouillement que me propose cet automne.

J’accueille dans mon corps, dans mes cellules un nouvel état d’Être.

Je reçois tant de compréhensions nouvelles de la vie et de moi-même.

Des larmes coulent de joie de sentir cette floraison dans mon coeur, si simple et si puissante.

Je ne sais pas qui je suis.
Je ne sais pas quel sera le prochain pas.

Il n’y a rien à comprendre de l’éclosion d’une fleur.

Il n’y a rien à Faire.

Oser rencontrer le vide en soi, la porte de la pure Présence. 

Oser ne rien faire, ne rien chercher, ne rien attendre. 
Oser laisser la place à l’Etre. 

L’Etre spontané, joyeux, innocent, intensément vivant…

C’est l’Enseignement de la Présence que chacun reçoit de l’intérieur.

Oser ne pas savoir quel sera le prochain pas
Oser faire confiance à ce soutien infini, qui est là sous chacun de nos pas. 

Se souvenir de l’Essentiel. 
Que tout est déjà là, en soi
Revenir dans la simplicité du corps, dans le réel. 

Alors beaucoup de questions et de préoccupations se dissolvent naturellement. Le corps retrouve son équilibre et son harmonie. 
La folie du mental s’apaise doucement. 

Et on découvre que tout ce qu’on cherché est juste là, et que c’est tellement plus simple que tout ce qu’on a imaginé.

Cécile

Méditations Guidées Elements

Retraite en ligne

Pour aller plus loin, je t’invtie à découvrir cette retraite en ligne de 5 jours avec la médecine des éléments.

Ce sont 5 voyages intérieurs et méditations guidées avec la Terre,  l’Eau, l’Air, le Feu et la médecine des roses.

La puissance de la gratitude

La puissance de la gratitude

la puissance de la gratitude

La gratitude est l’état naturel que nous vivons quand nous nous sentons en paix et en harmonie. Je te propose ici d’aller rencontrer cette gratitude envers la vie.

Comment trouver la gratitude en soi ?

Quand nous vivions des difficultés, quand nous sommes submergés par des émotions inconfortables, on peux avoir l’impression que tout le monde est contre nous, que la vie nous en veux.
Il est évidement difficile de ressentir de la gratitude quand nous vivons une situation ou un événement déconcertant et que nous nous demandons  » pourquoi cela m’arrive à moi ? »

Et pourtant tu as sans doute remarqué que ce sont les « moments de crise » qui nous permettent de grandir et d’aller vers qui nous sommes véritablement. Souvent la difficulté ressentie est en fait notre propre résistance à la vie qui nous amène à nous ouvrir encore plus grand, à dépasser nos barrières et nos limitations.

Ce sont en général d’ailleurs des ouvertures que nous avons demandé à la vie, mais elles arrivent par une forme à laquelle on ne s’attendait pas.

La première étape pour rencontrer la gratitude en toi-même est de comprendre que la vie ne te veux pas de mal. Il n’y a rien qui t’arrive que tu n’es pas prête à reçevoir profondement, aussi intense que l’évenement puisse être.

Quand il t’arrive quelque chose de désagréable, tu peux essayer de remercier pour cette situation ou cet évenement.

Remercier ? Oui j’ai bien écris remercier, et c’est ce que je fais le plus souvent possible.

Je remercie pour l’enseignement ou l’apprentissage que je reçois et que je ne comprends pas encore.

En remerciant, j’ouvre mon coeur à guérir ce qui me fais mal dans cette situation et je me rend disponible à une transformation( qu’elle soit intérieure, ou extérieure).

Prendre l’habitude d’être en gratitude

Quand nous sommes en paix avec nous même, et donc avec le monde qui nous entoure, il est facile d’éprouver de la gratitude pour tout ce que nous avons, tout ce qu’il nous est donné de vivre, toutes nos relations….

Quand nous ressentons de la gratitude, nous vibrons sur une fréquence  qui nous ramène à nous même, dans notre cœur, dans notre véritable essence.

Et plus nous prenons « l’habitude » de ressentir de la gratitude sur les plus petites choses qui nous mettent en joie, plus nous « informons » l’univers de nos élans et désirs de vie, de ce que nous voulons vivre. Et donc l’univers, ou la conscience « sait » quoi nous offrir, nous amener.

Quand nous éprouvons de la gratitude pour une expérience de vie par exemple, c’est comme si nous disions à la conscience  » j’en veux encore »,  » je veux vivre cela encore plus fort, encore plus grand. 

Le carnet de gratitude

C’est une des pratiques les plus puissantes que je connaisse. Pour cela tu as besoin de trouver un petit carnet qui sera dédié à la gratitude. Chaque jour, que ce soit le matin au réveil ou la soir, ou à n’importe quel moment de la journée,  tu vas écrire au moins 5 choses pour lesquelles tu as de la gratitude.

N’hésite pas à détailler les émotions que tu as ressentis, les prises de conscience que tu as eu, les choses agréables que tu as vu, entendu…

Nous avons souvent l’habitude de nous concentrer sur les choses qui ne vont pas bien dans notre vie, sur nos problèmes. Avec ce carnet de la gratitude, tu vas pouvoir te focaliser sur ce qui va bien, ce pour quoi tu es reconnaissante. Ainsi  tu t’habitue à recevoir pleinement les cadeaux de la vie, en les reconnaissant. C’est un moyen très simple de créer plus de bonheur et de bien-être au quotidien !

Plus tu remercie, plus tu t’ouvre à recevoir tous les cadeaux que la vie cherche à t’offrir en permanence
Ta vie se transforme, ton regard sur le monde change quand tu le regarde avec les yeux de la gratitude.

Etre en gratitude devant le miracle de la vie

As tu conscience de toutes circonstances, de tout les facteurs nécessaires  pour que tu vives ton incarnation humaine ? Toutes les conditions qui ont été nécessaires pour que ce spermatozoïdes rencontre cet ovule, de cette manière, à ce moment..
Imagine tout ce qui est à l’œuvre à chaque instant dans ton corps, tous les échanges qui se font dans les milliards et les milliards de cellules de ton corps à cet instant même .
Regarde cette merveille que tu habites.
Regarde ce miracle que tu es

Pratiquer la gratitude avec le mantra MERCI

Le mot Merci peux être utilisé comme un mantra, que l’on repete pour s’impregner de sa fréquencer. C’est ce que je propose dans cette méditation guidée.

Repete le mot merci, intérieurement, ou à haute voix et laisse le résonner dans chaque partie de ton corps, dans tes tissus, tes organes, tes cellules.  Ressens la vibration de ce mot.

 

Chanter en gratitude

Chanter en resentant de la gratitude ouvre naturellement le coe

 

Ressens ce chant du merci qui vibre en toi

Merci d’être là.
Merci pour qui tu es.

La vie te remercie d’être là, d’être qui tu es
Tu est un être tellement merveilleux et unique
Reçois ce merci au plus profond de toi
Tu es infiniment précieux pour la vie
Tu n’as rien besoin de faire
Tu es aimé par la vie exactement tel que tu es.
Tu es infiniment précieux pour la Vie.

Merci pour ton courage et ta persévérance.
Merci de croire en Moi au delà des apparences que te montrent tes pensées.
Merci pour tous tes efforts et ta bonne volonté.
Merci pour tout ce que tu oses dépasser, regarder en face et reconnaître.
C’est immense tout ce que tu as déjà fait et ce que tu fais chaque jour.
Merci pour oser grandir, apprendre…
Oser changer tes habitudes, tes pensées
Oser lâcher tes enfermement
Oser t’abandonner dans Mes bras
Oser écouter la Voix de ton cœur.
Merci D’ÊTRE

Je te propose cette méditation guidée ci dessous et t’invite à me laisser un commentaire pour partager tes ressentis. 

 Cécile

Retraite en ligne de 5 jours

Tu peux t’inscrire à ma retraite en ligne avec la médecine des éléments. Tu recevras ensuite ma Lettre d’Amour avec de mes nouvelles et toutes les infos sur mes prochaines propositions !

Au plaisir de t’accueillir dans ma belle communauté !