Hutte de sudation, rituel de renaissance

Hutte de sudation, rituel de renaissance

Hutte de sudation

La hutte à sudation est un rituel ancestral, un voyage au centre de notre Être dans l’énergie amoureuse de la Grande Mère cosmique.

C’est une profonde purification holistique qui nous amène à renaître à nous même.

La hutte à sudation est une cérémonie qui est très chère à mon cœur. J’ai eu la chance de reçevoir beaucoup d’enseignements depuis une quinzaine d’années et je suis heureuse de te partager ici ma vision.

J’ai rencontré ce rituel pour la première fois y a environ 13 ans quand j’étais au chili. Ce jour là, j’ai vécu des retrouvailles très profondes avec moi-même, avec quelque chose qui me semblais « vrai » et « sensé » dans ce monde dans lequel je me sentais perdue depuis toute petite.

J’ai rencontré dans ce grand feu, une lumière si intense, si rassurante, apaisante et merveilleuse. J’avais l’impression de retrouver quelque chose d’essentiel qu’il me semblait connaître depuis si longtemps.

Depuis j’ai eu la chance d’apprendre auprès de gardiens et gardiennes de la Terre de différentes traditions. qui m’ont accompagné à retrouver ce lien vivant et naturel avec les éléments, avec la vie et la nature.

J’ai beaucoup appris aussi en étant en lien avec l’énergie de la naissance et en accompagnant des accouchements.

La hutte à Sudation : Rituel de purification

La hutte à sudation, ou temazcal ( la maison des pierres chaudes) en amérique centrale, sweatlodge ( tente à sueur) en Amérique du nord…est un rituel sacré de purification qui existe depuis la nuit des temps, dans la plupart des cultures et traditions de notre planète, sous différentes formes.

La hutte est une structure circulaire faite de branchages et recouvertes de couvertures. Il y a d’autres formes, notamment au Mexique ou la hutte est une structure dure en terre.

Dehors est allumé un grand feu sacré dans lequel sont chauffées des pierres volcaniques.

Après un rituel et une connexion avec le feu à l’extérieur, les personnes rentrent dans la hutte et sont assises à même le sol, dans l’obscurité. De l’eau est versée sur les pierres, dégageant une forte chaleur humide.

A travers les chants médecines, les paroles déposées, le silence, la présence de chacun, le niveau d’énergie d’élève par palier nous permettant de contacter profondément nos différents corps : physique, émotionnel, mental et spirituel à travers les 4 portes symboliques de la hutte.

On utilise aussi des plantes sacrées, comme le tabac, le copal, la sauge, le romarin, la lavande, l’eucalyptus tout au long de ce rituel.

Sur le plan physique, comme dans un sauna, la chaleur intense stimule la circulation sanguine et la transpiration amenant à faire sortir les toxines du corps.

La vapeur vient purifier également notre corps émotionnel, permettant à nos émotions de couler, de s’harmoniser, à nos pensées et nos préoccupations de se calmer, à recevoir de la clarté dans nos croyances et nos schémas limitants.

Sur un plan plus profond, la vapeur est le canal du souffle de l’esprit, qui vient ouvrir des espaces en nous et guérir ce qui est prêt à l’être.

Nous nous reconnectons à qui nous sommes réellement, à travers une rencontre très intime avec les éléments créant la vie : le feu, la terre, l’eau et l’air.

Dans un langage archaïque, primitif, les éléments nous parlent, nous enseignent et nous reconnectent à nos mémoires et sagesse ancestrale.

C’est un contact très intime avec différentes parties de nous. Nous pouvons rencontrer des parts de nous-mêmes, des relations, des ancêtres, des esprits d’animaux, guides spirituels, et recevoir ainsi une guidance, des compréhensions et directions pour notre vie.

Dans le temazcal, nous nous retrouvons nu face à nous même, face à cet être essentiel et sensible, fragile et fort à la fois, face à notre relation singulière avec le divin et le sacré.

La chaleur intense pour amène à nous dépouiller de nos vieux habits, de nos masques, de nos protections, de tout ce qui ne nous est plus utile pour avancer sur notre chemin de vie.

Nous pouvons laisser aller le superficiel, nos fausses croyances, nos limitations pour retrouver la pureté de notre essence dans une grande authenticité avec nous-même.

C’est une médecine pour le corps, le cœur et l’âme.

La hutte à sudation : Le ventre de la Mère

En entrant dans la hutte, nous venons rencontrer l’énergie de la Mère, l’énergie féminine universelle qui nous fait cet honneur de nous ouvrir la porte de son ventre, de sa matrice.

Elle nous accueille dans son espace sacré, son sanctuaire de guérison. Ce ventre matriciel où la vie est crée, l’utérus de la grande Mère cosmique.

Là nous pouvons rencontrer ce mystère infiniment précieux de la création, d’où nous venons et là où nous allons.

La Mère Terre c’est notre « Maison » qui nous accueille pour cette incarnation, en nous prêtant ce corps. Elle nous invite à retrouver ce lien de conscience avec elle.

En tant que femmes, la hutte nous invite à nous relier profondément à cet espace matriciel en nous, à notre utérus dans toutes ses dimensions. Un lien si intime se vit avec la Terre dans notre ventre, notre utérus.

Je travaille dans le temazcal avec l’énergie quantique des roses qui favorise encore plus cette connexion à la grande Mère.

Mère nous revenons nous abandonner dans tes bras, et déposer tout ce qui est trop lourd à
porter pour nous.

Nous venons t’offrir nos larmes, nos cris, nos rires et te remettre tout ce qui nous fait mal, nos relations difficiles.

Nous venons t’ouvrir notre cœur et te dire avec humilité ce que nous ressentons, ce qu
nous vivons dans notre expérience humaine.

Nous sommes tes filles, puisse tu nous rebrancher à notre source de vie ?

Le masculin sacré : l’énergie du Feu

Le feu est l’autre élément essentiel du rituel de la hutte à sudation. Le Feu est l’élément masculin le plus subtil et augmente notre vibration quand on vient le rencontrer depuis la pureté de notre cœur. Le feu est éternellement pur, rien ne peux le souiller. C’est le seul élément que nous n’avons pas réussi à polluer.

Il nous reflète cette partie éternellement vierge et pure de nous-même, qui n’a jamais été
abîmée ou salie par quoi que ce soit.

Le Feu, comme un grand père qui aime bien parler, a beaucoup de choses à nous dire et à nous apprendre de nous-même. Il nous voit tel que nous sommes, transparents et lumineux, et nous reflète notre essence éternelle en brûlant tout ce qui nous en éloigne. Le Feu nous parle et communique avec nous. 

C’est un gardien des mondes, la clarté qui vient éclairer nos esprits, la lumière qui vient illuminer nos ombres, la chaleur qui vient réchauffer nos âmes. Il transmute et régénère.

Le feu nous reconnecte à notre Énergie de vie, et nous aide à nous relier à notre volonté et notre pouvoir personnel.

Alchimie du féminin et du masculin

La hutte à sudation est finalement ce lieu de rencontre entre le masculin et le féminin. C’est le lieu du mariage alchimique. C’est une rencontre entre ces deux polarités créant la vie, ces apparents contraires. Altachinolli, las aguas quemadas, les eaux brulées.

L’eau et le feu peuvent se rencontrer et s’unir dans le ventre de la Mère. Comme une fécondation, les semences lumineuses du Père sont accueillies dans le ventre de la Mère.

Les pierres, grands mères de la Terres, les ancêtres portant la sagesse et les mémoires de la Terre.

Les pierres chaudes recevant l’eau transmettent un chant très particulier, un chant des
profondeurs anciennes de la Terre

C’est une relation très intime qui se crée dans l’obscurité entre chaque participant et les grands mères pierres. Elles sont sensibles à nos paroles qui viennent du cœur, à nos prières et nos demandes.

La hutte de sudation : Rituel de renaissance

Ce qui se passe énergétiquement dans une hutte est pour moi très semblable à l’énergie présente dans un accouchement, et j’ai beaucoup appris des huttes pour accompagner des accouchements, et réciproquement.

On peux retrouver dans les différentes portes de la huttes, les portes portes qui ont lieu pendant un accouchement.

Les portes sont commes des paliers, des temps de pause et d’intégration. Le niveau d’énergie
s’élève, tout comme dans un accouchement où la fréquence cérébrale de la maman se modifie de la fréquence beta, à alpha, theta puis delta pour aller «  rejoindre son bébé qui est dans la dimension de l’unité et le ramener dans la matière.

On dit que les femmes qui donnent la vie sont les premières « chamanes », elles sont en contact direct avec les mondes subtils, dans une ouverture multidimensionelle très grande,

La femme qui accouche a la possibilité de vivre une très grande ouverture de conscience et de contacter la source, et en même temps de le vivre de manière si intense dans la plus grande intimité de son corps.

La hutte de sudation peux nous ramener dans une expérience intra-utérine, notre expérience de naissance, mais aussi peux nous mettre en lien avec des mémoires utérines, que nous portons ou que portent des femmes de notre lignée.

Le chemin qui relie le feu à la hutte peut-être vu comme un cordon ombilical, reliant l’être naissant à son placenta représenté par le feu.

Notre placenta dans sa dimension éthérique, ou subtile est toujours vivant et nous accompagne tout au long de notre vie, comme un « double ».

Le placenta est l’organe qui fait le lien entre l’intérieur et l’extérieur, qui transmet la nourriture au bébé, mais transmet aussi les mémoires des ancêtres.

Se reconnecter à son placenta permet de se sentir plus entier, réunifié avec quelque chose qu’on a si longtemps cherché au dehors dans des relations par exemple.

Le rituel de la hutte de sudation est donc aussi une possibilité de se reconnecter avec la pureté de son placenta, et de lui permettre de reprendre sa place, de manière énergétique.

Le feu vient purifier et illuminer ce cordon ombilical, et nous permet de nous «
rebrancher » à notre véritable source de vie.

La sortie de la hutte de sudation est un moment très précieux. Nous nous sommes purifiés et nous sommes appelés à naître à nouveau, avec la possibilité de donner une nouvelle direction à notre vie.

J’aime tant voir la beauté des personnes sortant de la hutte ! Il a quelque chose qui a changé dans le regard, de la pureté du nouveau né qui regard le monde avec un regard nouveau.

La dimension collective des rituels chamaniques

Même si c’est une expérience très personnelle et intime, la hutte de sudation a aussi une fonction très collective.

Quand nous entrons dans la hutte nous posons notre front au sol et nous disons à voix haute  » à toutes mes relations ». Le travail personnel que chacun fait dans la hutte agit en realité dans toutes ses relations.

En aidant chacun à se libérer des blessures et peurs de son égo, des masques de nos personnalités, elle nous permet de reprendre notre juste place dans le collectif, et d’agir alors depuis cette dimension là.

Nous sommes intimement reliés les uns aux autres, bien plus que les apparences nous le font croire. Nous sommes des frères et des sœurs dans notre humanité.
La hutte est un espace de connexion collective avec les forces de la Nature. Nous pouvons
recevoir des guidances sur notre organisation collective, sur comment vivre ensemble en harmonie avec la Nature.

Participer à une hutte à sudation

Je propose des huttes de sudation lors des retraites initiatiques, que je propose tout au long de l’année en Drôme et en Ardèche.

C’est un moment très fort en général pour toutes les personnes qui y participent. Il arrive qu’il y ait quelques peurs ou appréhensions au début.

Je prends vraiment soin de cela pour rassurer les personnes et faire en sortes qu’elle se sentent confortable.

En général, une fois que la cérémonie a commencé, les peurs disparaissent pour laisser la place à quelque chose de plus grand.

C’est vraiment une très belle médecine pour dépasser ses peurs, se rencontrer d’une manière nouvelle, et retrouver son énergie de vie ! (Je t’invite à aller l’experience de Dana qui raconte sa première retraite de femme. )

Cécile

Au plaisir de te lire, si tu veux me laisser un commentaire !

On reste en lien ?

Tu peux t’inscrire à ma Lettre d’Amour mensuelle et tu recevras de mes nouvelles et toutes les infos sur mes prochaines propositions !

Au plaisir de t’accueillir dans ma belle communauté ! 

 

Le chant des voyelles

Le chant des voyelles

Le chant des voyelles

Le chant des voyelles est une pratique que j’adore et qui m’a complètement émerveillée par sa puissance de transformation et sa grande simplicité.

Elle m’accompagne depuis beaucoup à un niveau personnel, en temps que chanteuse et pendant les retraites que je propose.

C’est pour moi un catalyseur de transformation, permettant de retrouver la connexion avec notre Etre et de nous ouvrir à tout un champ de possibles pour notre vie.

Alors je suis en joie de te partager cet article aujourd’hui !

Les origines du chant des voyelles

Cette pratique ou art a été transmise par Reine Claire Lussier et Mario Gaal de l’Ecole de la vie Consciente au Québec, avec qui j’ai eu la chance de faire une retraite de 9 jours il y a plusieurs années.

C’est une des pratiques de base du Gaiayoga, porte d’accès au nouveau monde à travers les sons, respiration et alimentation consciente, ayant pour but est de nous ramener à la conscience de notre être véritable.

Dans de nombreuses traditions les voyelles sont considérées comme des « étincelles divines », les son les plus purs nous donnant accès à la source.

La pratique du chant des voyelles

Cette pratique est très simple et accessible a tous. Il n’y a pas besoin de savoir « bien  » chanter.

Elle consiste en une séquence de voyelles répétées toujours dans le même ordre : a, è, é, i, u, ou, eu, o, aôm. Chaque voyelle est répétée entre 3 et 9 fois. Entre chaque voyelle, on peux prendre soit un temps de silence et d’observation ou faire des postures de yoga pour accompagner l’intégration dans le corps.

On peux mettre les mains en conque derrière les oreilles pour amplifier le son.

Chaque voyelle vibre dans un endroit particulier du corps et à une fonction et une énergie bien particulière. Elle est comme une « médecine » venant faire un travail particulier en nous. Il s’agit de l’accueillir et de la laisser faire.

On ne cherche pas à faire un « bon son » mais un son plutôt grave et métallique qui va résonner dans la plus grande partie de notre corps.

L’invitation est de garder les yeux ouverts pendant qu’on chante les voyelles pour rester bien présent dans son corps. On peux ensuite fermer les yeux pendant les temps de silence pour ressentir ce qui se passe en nous.

Idéalement on fais cette pratique tôt le matin, à jeun pour profiter des énergies particulièrement disponibles à ce moment de la journée.

Le chant des voyelles  peut se pratiquer en groupe ou seul. Quand nous sommes plusieurs,  la conscience de l’unité et l’effet vibratoire des sons sont amplifiés.

Cette pratique prends entre 20 min et 1h30.

A la fin, il est vraiment important de prendre un temps d’intégration assis ou allongé en silence.

Les bénéfices du chant des voyelles

Cette pratique vient reveiller nos cellules en faisant vibrer notre matière, pour nous permette d’accueillir de plus en plus de vibrations  d’amour en nous.

Elle permet de nous ancrer, nous relier à la Terre, de nous centrer, d’ouvrir notre coeur énergétique et notre conscience.

En augementant notre fréquence vibratoire, nous reveillons nos potentiels et nous nous libèrons de nos shémas limitants,  mémoires ou comportements automatiques.

Bref, le chant des voyelles nous accompagne à nous sentir plus léger et joyeux dans notre vie quotidienne, à nous aimer davantage et à être plus présents à nous même.

En revenant en contact avec notre véritable nature, nous ne nous laissons plus diriger par notre mental et nos peurs. Nous pouvons écouter nos besoins et désirs profonds et faire des choix en conscience dans notre vie.

Le rôle de chaque voyelle

a vibre dans le coeur  harmonise nos corps énergétiques et ouvre notre coeur énergétique

è vibre dans la nuque, harmonise et équilibre notre sysème nerveux, pour lui permettre d’accueillir des fréquences de plus en plus élevées.

é vibre dans la gorge et nous permet d’exprimer notre propre vérité sans se soucier du regard des autres.

i vibre dans le 3 éme oeil, il ouvre notre conscience et fait le lien entre l’inconscient et le conscient, il ouvre nos antenne et nos capacités de perceptions extrasensorielles.

u vibre dans la tête,  voyelle de guérison,  défait les structures énergétiques dont nous n’avons plus besoins qui soutiennent des shémas limitants.

ou vibre dans le bassin, c’est la voyelle de notre lien avec la Terre, qui nous permet de descendre dans notre corps, dans notre incarnation.

eu  vibre dans nos lèvres et vient agir au niveau de nos cellules ouvrant l’accès à notre code génétique, pour le programmer avec le lumière de la source.

o vibre dans le plexus solaire et nous permet d’entrer dans une autre dimension !!

aôm,  le son de la source, de la création qui coule en nous. Nous sommes co-créateur de la vie sur Terre, créateur de notre vie.

Je te laisse découvrir cette merveilleuse pratique, à la fois très simple et très puissante, dans la vidéo en dessous. En espérant que tu auras autant de joie et de bénéfices à faire souvent cette pratique !

Si tu souhaites aller plus loin dans cette pratique du chant des voyelles et de yoga du son, je propose tout au long de l’année les retraites Chant de la Source en Ardèche et en Drôme.

Si tu as aimé cet article, merci de me laisser un commentaire et de le partager !

Et voici la vidéo si tu souhaites pratiquer avec moi !

Pour découvrir ma musique, c’est par ici. 

 

On reste en lien ?

Tu peux t’inscrire à ma Lettre d’Amour mensuelle et tu recevras de mes nouvelles et toutes les infos sur mes prochaines propositions !

Au plaisir de t’accueillir dans ma belle communauté ! 

 

Entreprises de Lumière

Entreprises de Lumière

Entrepreneures spirituelles

Je vous partage dans cet article ma vision des Entreprises de Lumière, une nouvelle vision de l’entreprenariat au féminin.
Tu une femme hypersensible et créative ? Tu cherches à contribuer à un monde meilleur en offrant tes dons et tes talents ?

Cet été, le 9 août exactement, jour de la Sainte Amour, Terra Om est devenue une Entreprise !

Changer de statut juridique a changé beaucoup de choses énergiquement. J’ai pu avoir beaucoup d’a-priori et de croyances négatives par rapport aux entreprises et j’ai préféré pendant longtemps avoir un statut d’association ( à but non lucratif ;))

Je croyais que créer une entreprise c’était cautionner ce monde capitaliste détruisant la planète et responsable de tant d’injustices, dont j’ai voulu fuir une bonne partie de ma vie.

Je sens aujourd’hui que c’est justement pour moi une manière de faire passer mon message, ma vision, et de prendre ma pleine responsabilité du changement que je souhaite voir dans le monde.

Cela a été tout un cheminement où je me suis sentie tellement soutenue par une force bien plus grande que moi, une foi intérieure dans mon coeur m’amenant à sortir des sentiers battus pour laisser émerger une forme encore inconnue.

J’ai été amenée à changer complètement ma vision, mes certitudes et mes croyances sur les notions d’entreprise, de travail, d’argent….et j’ai pu peu à peu poser un autre regard plus entier, plus amoureux.

J’ai appris à lâcher le contrôle, la volonté, et à ouvrir encore plus mon coeur et mon intuition pour me guider jusque dans les choix et les actions les plus concrètes dans mon activité.

Cela fait 4 ans que Terra Om est « arrivée » dans ma vie.  Depuis le début je la perçois comme un espace sacré dont je suis la gardienne. Comme un enfant qui vient s’incarner sur Terre, elle passe à travers moi, mais ne m’appartient pas.

L’intelligence collective universelle

Nous sommes tous porteurs d’un rayon de lumière de la source. Chacun de nous est en charge d’une petite flamme du grand soleil universel qui s’exprime d’une manière totalement unique et originale.

Quand nous sommes profondément reliés à nous-même, à notre essence, nous sommes naturellement connecté à cette intelligence bien plus grande. Nous nous «  rebranchons » sur le rythme et la grande organisation de l’univers. 

Nous recevons de cet espace universel collectif toutes nos idées, nos inspirations, nos projets…. Chacun d’eux portent une fréquence, une énergie particulière qui cherche à « descendre » s’incarner dans la matière, sur la Terre.

Toutes les créations, les projets viennent en fait d’un espace immatériel et intangible. Mais la plupart du temps cela se fait de manière inconsciente.

L’âme des entreprises de Lumière

De la même manière que nous sommes des êtres spirituels venant faire une expérience humaine, dans un corps matériel, une entreprise de Lumière est une entité à part entière, qui a une énergie propre, une âme.

C’est une énergie spirituelle collective venant prendre corps et faire l’expérience de l’incarnation. 

Nous sommes comme les « parents » de cette « énergie projet » qui appelle à « descendre «  dans la matière, à venir s’incarner.

On peux se relier à Elle, communiquer avec elle, harmoniser nos énergies, lui demander des conseils et des guidances.

C’est à chaque fois une rencontre assez émouvante et puissante quand on se connecte avec l’âme ou l’énergie des activités des personnes que j’accompagne.

C’est souvent une énergie très lumineuse, bien plus grande que nous pouvons imaginer, qui cherche véritablement à prendre forme dans le concret.

Rencontrer l’âme de son activité peux parfois faire peur et faire remonter la croyance que nous ne sommes pas capable d’accueillir toute cette énergie, et d’en faire quelque chose qui soit à la hauteur de ce qu’on perçois.

Il me semble important de comprendre que nos créations et nos projets passent à travers nous, mais sont différents de nous et ne nous « appartiennent « pas, exactement comme nos enfants.

Le plus important est de pouvoir relâcher toutes les énergies, émotions, croyances qui remontent à notre conscience, dont nous n’avons plus besoin.

De là nous pouvons alors nous ouvrir et nous rendre disponible à recevoir tout le soutient et l’amour qui est là pour nous accompagner à « mettre au monde » notre projet.

Entreprendre sa Vie

Une entreprise de Lumière n’est pas pour moi quelque chose séparé de notre chemin personnel, de notre chemin d’âme de reconnexion à notre Essence et d’incarnation.

C’est une expansion de nous-même, prenant cette forme d’Entreprise à un moment donné. Ce n’est pas un but en soi, mais juste une forme particulière de cette Grande Entreprise de notre Vie.

C’est bien autre chose que de faire quelque chose qui nous plaît et qui nous permet de gagner de l’argent. Ce n’est pas un métier, une compétence que nous avons appris, ou une formation que nous avons faite.

Le seul but finalement je crois, est d’être soi-même, être en paix avec qui nous sommes, et donc avec les élans de vie que nous insuffle notre âme.

Cela peut nous amener à un moment de créer et développer une entreprise, de créer des œuvres, produits ou services. A un autre moment, cela prendra la forme d’un voyage, d’une construction de maison, de cultiver son jardin, d’élever ses enfants…..

Entreprendre sa vie, c’est oser être qui nous sommes, suivre notre voix intérieure et les élans de notre cœur. Même si parfois cela nous amène à aller à contre courant d’un collectif.

Entreprendre sa vie, c’est reprendre son pouvoir personnel que nous avons parfois mis à l’extérieur de nous, en croyant que d’autres savaient mieux, étaient meilleurs ou plus légitimes.

C’est un chemin de conscience qui demande une grande sincérité et authenticité avec soi-même. Un chemin nous invitant à regarder en face tous nos inconforts, nos tentatives de fuite ou de contrôle.  Cela est exigeant, et demande courage et persévérance.

Entreprendre sa vie, c’est écouter la voix de son cœur plus que n’importe quelle autre voix.

Suivre son propre rythme

Une Entreprise de lumière est vivante, organique. Elle a son propre rythme, ses propres saison.

Les processus de gestation prennent du temps, les femmes connaissent bien cela.

Quand nous reçevons l’idée d’un projet ou d’une création, il se passe beaucoup de choses sur d’autres plans, que nous ne voyons pas forcément ou dont nous n’avons pas conscience.

Cela ne veux pas dire qu’il ne se passe rien. Nous n’avons pas idée parfois de tout le « travail » que nous faisons sur les plans subtils.

Tes idées ont une vie et un rythme propre.

Comme un enfant que tu portes, tes idées-graines ont besoin de ta présence, de ta disponibilité, de ton amour.

Mais comme l’enfant que tu portes, ce n’est pas toi qui décide comment et à quel rythme il va grandir.

Tu ne sais pas quand elles vont germer et à quelle vitesse elles vont croître.

Chaque idée a déjà en elle un potentiel, un programme de croissance.

C’est la vie qui s’en charge et qui le sait. Elle a déjà tout prévu, tout organisé. Tu n’es peut être pas juste au courant de manière consciente.

Chacune de tes idées-graines porte en elle son processus de croissance et de développement. Elles ont juste besoin d’un espace chaud, doux et accueillant, de beaucoup d’amour et d’attention.

L’Acte de Création est un acte de Naissance, un accouchement.

Tisser un grand réseau d’amour

C’est toujours pour moi un peu magique l’évidence quand une personne m’appelle pour travailler avec moi… Il y a toujours beaucoup de synchronicités, de coïncidences.

Je peux sentir qu’il y a un lien d’âme entre nous et que nous avons déjà choisi sur un autre plan de nous retrouver pour avancer et grandir ensemble.

Un des but premier d’une Entreprise de lumière est de créer, nourrir des liens d’amour avec mes frères et sœurs d’âme et de tisser ensemble un grand réseau d’amour sur la terre.

C’est ce qu’on peux appeler nos « clients d’âmes ». Il y a en géréral quelque chose de très simple et fluide dans le contact avec ces personnes là, comme un évidence.

Nous n’avons pas à convaincre ou à argumenter quoi que se soit, mais juste à nous rendre visible, en incarnant qui nous sommes, puissent juste nous reconnaître dans notre vibration.

Nous pouvons nous relier énergiquement à toutes les personnes qui sont reliées à notre projet, notre entreprise de lumière.

Souvent ce ne sont pas forcément les personnes qu’on voudrait attirer avec notre raison.

C’est souvent quelque chose de très fort de ressentir à quel point notre projet, qui nous semble peux-être quelque chose de personnel, peux concerner en réalité est beaucoup de personnes. Même si on ne les connais pas encore, on peux se relier à elles dans le subtil.

C’est ce que je fais à chaque fois que j’écris un article sur mon blog, où que je prépare une retraite. Je me connecte dans mon coeur à toutes les personnes qui sont en lien avec mon projet, et je peux alors demander de me relier uniquement aux personnes qui résonnent complètement avec ma vibration actuelle, et laisser aller les autres liens qui n’ont plus lieu d’être.

C’est ce que je fais en écrivant ces mots. En espérant qu’ils auront résonné dans ton coeur.

J’accompagne les projets de créations, dans l’accompagnement Naître à Soi.

Je me suis rendue compte que pour toutes les personnes que j’accompagne, le fait de se reconnecter profondément à leur essence, les amène tout naturellement à fleurir à l’extérieur et à sentir l’élan d’offrir leurs créations au monde.

Si tu souhaite créer ou développer ton activité pro, connectée et inspirée par ton essence lumineuse, exprimant ta couleur unique, je t’invite à me contacter pour qu’on puisse parler ensemble de ton projet !

Cécile

Au plaisir de lire tes commentaires !

 

Retraite en ligne

Je t’invite dans ce voyage intérieur de 5 jours pour te reconnecter à ton essence profonde féminine. Reçois mes 5 méditations guidées des Elements ( Terre, Eau, Air, Feu et Amour) pour retrouver plus de sens, de joie et de créativité dans ta vie !

Tu seras ensuite inscrite à ma Lettre d’Amour mensuelle si tu en as envie ! 

Sois le changement que tu veux voir dans le monde

Sois le changement que tu veux voir dans le monde

Sois le changement que tu veux voir dans le monde
Beaucoup d’entre nous se sentent démunis et impuissants face aux situations catastrophiques et aux souffrances écologique, humaines que nous voyons partout sur notre planète. Nous nous demandons : Que puis je faire pour changer le monde ? Comment puis je être utile et contribuer à un monde meilleur, plus harmonieux, plus juste et respectueux des êtres vivants. Comment puis je faire ma part de colibri pour un monde plus en accords avec les lois fondamentales de la vie et de l’univers ? C’est comme si nous sentions au fond de nous que nous sommes ici pour aider l’humanité et la Terre mais nous ne savons parfois pas bien comment nous y prendre. Et pourtant  j’ai énormément d’espoir parce que je sais que nous sommes très nombreux en ce moment à nous réveiller, à sortir de l’ombre et à reprendre nos responsabilités. En effet, trop longtemps nous avons remis notre pouvoir intérieur à l’extérieur et nous sommes enfin prêt aujourd’hui à récupérer notre feu sacré.

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde »

La célèbre phrase prononcé par Gandhi est plus que jamais d’actualité. Je crois que nous avons tous un rôle important à jouer pour rétablir l’harmonie sur Terre, participer à une meilleure collaboration entre les humains et favoriser un équilibre entre tous les règnes (animal, végétal et minéral). Nous sommes tous en charge d’une parcelle de vie, d’une parcelle d’humanité. Ensemble nous formons le grand Corps de l’humanité. Nous recevons tous de façon totalement unique et originale des informations de la grande intelligence collective. Nous partageons ainsi – chacun à notre manière – des étincelles et des énergies du Grand Tout destinées à la communauté. C’est à partir de là que se dessine notre rôle, que certains appelle plus volontiers « mission de vie » et qui n’est pas tant une activité particulière – qui consisterait à avoir quelque chose de productif à faire – qu’une façon d’exprimer pleinement qui nous sommes. Comment cela peut-il s’exprimer concrètement ? Peut être par une volonté d’incarner nos élans du coeur et nos inspirations profondes sans se sentir bridé par le monde extérieur, de peur d’être jugé ou rejeté. Souvent nous n’avons pas conscience à quel point notre travail à petite échelle à un véritable impact sur le collectif. A mes yeux, il n’y a pas un rôle plus important qu’un autre. La mère qui prend soin de son enfant avec tant de présence et d’amour dans le plus grand anonymat n’a pas un rôle moins important qu’Amma, par exemple,  qui touche et prend dans ses bras des milliers de personnes. La personne qui cultive son propre jardin n’a pas un rôle plus important qu’un militant engagé de Greenpeace. Tant que notre élan émane du coeur nous pouvons semer des graines d’amour n’importe où. La forme que prends notre « ouvrage » dans le monde ne nous appartient pas vraiment je crois. Changer le monde commence de l’intérieur : aller au plus profond , se reconnecter à son Etre, suivre ses élans du coeur et seulement après les matérialiser. C’est de cette manière – dans ce retour à soi – que l’univers communique avec nous et nous guide dans le « rôle » que nous avons à jouer.

Le feu de la Puissance

En ce moment même, les forets de Sibérie, d’Amazonie, d’Afrique sont eu feu. Les Kogis avaient prédis cela il y a quelques années. Je crois qu’il y a des êtres qui ont une profonde compréhension des lois naturelles, d’harmonie du vivant, et qui ont peux-être plus facilement accès à cette guidance collective.  Je déplore aujourd’hui que ce ne soient pas les personnes qui sont le plus écoutés quand il y a des décisions à prendre. La Terre reçoit toutes nos pensées, nos émotions, nos frustrations, nos rages et nos colères intérieures dont nous n’avons pas conscience, et elle les exprime et les manifeste ensuite. Et si ces feux venaient parler du réveil de notre puissance intérieure, qui n’est autre que celle de notre coeur ? Notre propre puissance nous fait en réalité très peur. Nous nions notre grandeur et préférons rester petit et caché, par confort, par peur, par habitude. Nous n’osons pas parce que nous ne nous sentons pas assez bien, pas assez légitimes.  Nous croyons n’avoir pas assez de talent ou de capacités. Nous avons peur de notre puissance parce qu’elle a été pendant longtemps mal utilisée, sous les formes de la violence ou de la prise de pouvoir sur les autres. Notre véritable Puissance intérieure est cette Force tranquille qui nous habite quand nous sommes pleinement en accord avec nous-même. C’est la confiance qui s’installe quand nous reprenons notre pouvoir personnel, au lieu de la donner à une personne ou une structure que nous considérons comme supérieure à nous. Nous sommes les enfants de la Source d’amour infinie. Notre véritable puissance est celle de l’Amour, infiniment douce, juste et bienveillante. C’est cette Force qui nous donne le courage d’oser notre parole et de marcher notre vérité, même si elle vient déranger le monde extérieur et s’opposer à un ordre établi. A ce stade, le rejet , le mépris ou la violence que nous pouvons rencontrer en face ne nous touche plus. Je souhaite que ce feu nous donne l’impulsion de reconnaître notre puissance de co-créateur du changement dans le monde; qu’il puisse nous donner l’impulsion de prendre notre juste place et qu’il nous aide à nous redresser et à marcher fièrement débout.

L’Urgence à Etre Soi-même

Beaucoup d’entre nous ressentent une urgence à faire quelque chose pour la planète. Je ne crois pas que le véritable changement puisse venir des décisions et des choix politiques. L’Urgence est de se reconnaître chacun, dans notre grandeur, notre puissance, notre responsabilité d’être humain, avec beaucoup d’humilité. Oui il y a une Urgence à s’écouter véritablement à l’intérieur, à Ecouter les directives de son coeur. Le monde appelle ceux qui sont restés en retrait jusqu’à maintenant, pour ne pas déranger, par peur sans doute, à prendre leur place, à oser leur parole, à oser leur voix… Rester petit et caché n’est pas de l’humilité. Au contraire, c’est de l’orgueil…. Si l’intensité de la souffrance, des événements qui se passent dans le monde viennent nous toucher aussi profondément, regardons tous les espaces de nos vie où nous nous retenons encore. Regardons en face là où nous n’osons pas complètement suivre pleinement nos élans, exprimer ce que nous ressentons, nos visions, là où nous manquons encore d’authenticité et de transparence. Nous n’avons pas à chercher à faire quelque chose pour changer le monde, mais à être pleinement qui nous sommes. De la nous sommes naturellement guidés par l’univers. C’est souvent beaucoup plus simple que nous le pensons. Je crois que le « nouveau monde » est déjà là, dans cette vague immense d’Amour qui vient inonder la Terre et les coeurs de chacun. Avec tout mon Amour Cécile

Retraite en ligne

Je t’invite dans ce voyage intérieur de 5 jours pour te reconnecter à ton essence profonde féminine. Reçois mes 5 méditations guidées des Elements ( Terre, Eau, Air, Feu et Amour) pour retrouver plus de sens, de joie et de créativité dans ta vie !

Tu seras ensuite inscrite à ma Lettre d’Amour mensuelle si tu en as envie ! 

La puissance de la gratitude

La puissance de la gratitude

la puissance de la gratitude

La gratitude est l’état naturel que nous vivons quand nous nous sentons en paix et en harmonie. Je te propose ici d’aller rencontrer cette gratitude envers la vie.

Comment trouver la gratitude en soi ?

Quand nous vivions des difficultés, quand nous sommes submergés par des émotions inconfortables, on peux avoir l’impression que tout le monde est contre nous, que la vie nous en veux.
Il est évidement difficile de ressentir de la gratitude quand nous vivons une situation ou un événement déconcertant et que nous nous demandons  » pourquoi cela m’arrive à moi ? »

Et pourtant tu as sans doute remarqué que ce sont les « moments de crise » qui nous permettent de grandir et d’aller vers qui nous sommes véritablement. Souvent la difficulté ressentie est en fait notre propre résistance à la vie qui nous amène à nous ouvrir encore plus grand, à dépasser nos barrières et nos limitations.

Ce sont en général d’ailleurs des ouvertures que nous avons demandé à la vie, mais elles arrivent par une forme à laquelle on ne s’attendait pas.

La première étape pour rencontrer la gratitude en toi-même est de comprendre que la vie ne te veux pas de mal. Il n’y a rien qui t’arrive que tu n’es pas prête à reçevoir profondement, aussi intense que l’évenement puisse être.

Quand il t’arrive quelque chose de désagréable, tu peux essayer de remercier pour cette situation ou cet évenement.

Remercier ? Oui j’ai bien écris remercier, et c’est ce que je fais le plus souvent possible.

Je remercie pour l’enseignement ou l’apprentissage que je reçois et que je ne comprends pas encore.

En remerciant, j’ouvre mon coeur à guérir ce qui me fais mal dans cette situation et je me rend disponible à une transformation( qu’elle soit intérieure, ou extérieure).

Prendre l’habitude d’être en gratitude

Quand nous sommes en paix avec nous même, et donc avec le monde qui nous entoure, il est facile d’éprouver de la gratitude pour tout ce que nous avons, tout ce qu’il nous est donné de vivre, toutes nos relations….

Quand nous ressentons de la gratitude, nous vibrons sur une fréquence  qui nous ramène à nous même, dans notre cœur, dans notre véritable essence.

Et plus nous prenons « l’habitude » de ressentir de la gratitude sur les plus petites choses qui nous mettent en joie, plus nous « informons » l’univers de nos élans et désirs de vie, de ce que nous voulons vivre. Et donc l’univers, ou la conscience « sait » quoi nous offrir, nous amener.

Quand nous éprouvons de la gratitude pour une expérience de vie par exemple, c’est comme si nous disions à la conscience  » j’en veux encore »,  » je veux vivre cela encore plus fort, encore plus grand. 

Le carnet de gratitude

C’est une des pratiques les plus puissantes que je connaisse. Pour cela tu as besoin de trouver un petit carnet qui sera dédié à la gratitude. Chaque jour, que ce soit le matin au réveil ou la soir, ou à n’importe quel moment de la journée,  tu vas écrire au moins 5 choses pour lesquelles tu as de la gratitude.

N’hésite pas à détailler les émotions que tu as ressentis, les prises de conscience que tu as eu, les choses agréables que tu as vu, entendu…

Nous avons souvent l’habitude de nous concentrer sur les choses qui ne vont pas bien dans notre vie, sur nos problèmes. Avec ce carnet de la gratitude, tu vas pouvoir te focaliser sur ce qui va bien, ce pour quoi tu es reconnaissante. Ainsi  tu t’habitue à recevoir pleinement les cadeaux de la vie, en les reconnaissant. C’est un moyen très simple de créer plus de bonheur et de bien-être au quotidien !

Plus tu remercie, plus tu t’ouvre à recevoir tous les cadeaux que la vie cherche à t’offrir en permanence
Ta vie se transforme, ton regard sur le monde change quand tu le regarde avec les yeux de la gratitude.

Etre en gratitude devant le miracle de la vie

As tu conscience de toutes circonstances, de tout les facteurs nécessaires  pour que tu vives ton incarnation humaine ? Toutes les conditions qui ont été nécessaires pour que ce spermatozoïdes rencontre cet ovule, de cette manière, à ce moment..
Imagine tout ce qui est à l’œuvre à chaque instant dans ton corps, tous les échanges qui se font dans les milliards et les milliards de cellules de ton corps à cet instant même .
Regarde cette merveille que tu habites.
Regarde ce miracle que tu es

Pratiquer la gratitude avec le mantra MERCI

Le mot Merci peux être utilisé comme un mantra, que l’on repete pour s’impregner de sa fréquencer. C’est ce que je propose dans cette méditation guidée.

Repete le mot merci, intérieurement, ou à haute voix et laisse le résonner dans chaque partie de ton corps, dans tes tissus, tes organes, tes cellules.  Ressens la vibration de ce mot.

Ressens ce chant du merci qui vibre en toi

Merci d’être là.
Merci pour qui tu es.

La vie te remercie d’être là, d’être qui tu es
Tu est un être tellement merveilleux et unique
Reçois ce merci au plus profond de toi
Tu es infiniment précieux pour la vie
Tu n’as rien besoin de faire
Tu es aimé par la vie exactement tel que tu es.
Tu es infiniment précieux pour la Vie.

Merci pour ton courage et ta persévérance.
Merci de croire en Moi au delà des apparences que te montrent tes pensées.
Merci pour tous tes efforts et ta bonne volonté.
Merci pour tout ce que tu oses dépasser, regarder en face et reconnaître.
C’est immense tout ce que tu as déjà fait et ce que tu fais chaque jour.
Merci pour oser grandir, apprendre…
Oser changer tes habitudes, tes pensées
Oser lâcher tes enfermement
Oser t’abandonner dans Mes bras
Oser écouter la Voix de ton cœur.
Merci D’ÊTRE

Je te propose cette méditation guidée ci dessous et t’invite à me laisser un commentaire pour partager tes ressentis. 

 Cécile

On reste en lien ?

Tu peux t’inscrire à ma Lettre d’Amour mensuelle et tu recevras de mes nouvelles et toutes les infos sur mes prochaines propositions !

Au plaisir de t’accueillir dans ma belle communauté ! 

 

HyperSensible au vivant

HyperSensible au vivant

Hypersensibilité des femmes
La métamorphose de la chenille en papillon m’a toujours apparu comme un miracle. Comment imaginer que cette petite chenille sans importance devoilerai un jour tant de magnificience.
Les papillons me fascinent par cette si puissante métamorphose par laquelle ils sont passés alors qu’ils semblent être si fragiles, si délicats… comme si ils venaient d’un autre monde ! Et pourtant ils sont bien là sur la Terre, tout autant incarnés qu’un buffle ou un bison et ils ont tout autant leur place ! Pour moi le papillon représente le chemin d’incarnation des qualités subtiles et délicates de notre âme dans la matière, qui appellent à être revellées dans toute leur splendeur. Ce chemin peux-être long et éprouvant et demande de grandes transformations intérieures, qui peux aussi se faire dans la grâce et la légèreté d’un battement d’aile. C’est ce lien que nous avons avec notre âme qui s’exprime dans ce qu’on peux appeler l’hypersensibilité. Et je crois que l’énergie du papillon peux merveilleusement accompagner cette qualité souvent mal comprise.

Hypersensible ou hyposensible ?

L’hypersensibilité est pour moi,  un mot pour parler de notre nature sensible d’être humain depuis le point de vue d’une société coupée d’elle même… où les personnes qui ressentent des sensations, des émotions, qui sont simplement en lien avec la vie sont considérée comme ayant « trop » de sensibilité, comme « différentes » d’une sois disant normalité « hyposensible ». Je crois que nous sommes tous des Êtres dotés d’une extrême sensibilité, capacité de ressentir. Mais beaucoup d’entre nous ont fermés leurs canaux de perceptions, pour se protéger souvent depuis l’enfance de tout un flot d’informations sensorielles et emotionelles trop difficiles à gérer, face à tant de violence, de beauté et d’intensité de vie. Oui par rapport aux critères de notre société, je suis hypersensible et la plupart des personnes qui j’accompagne, si ce n’est toutes, le sont aussi. Cette très grande sensibilité nous a souvent amené à vivre le rejet, l’incompréhension, les jugements et nous nous sommes comme « sur-adaptés  » à cette société en trouvant des béquilles pour survivre. Comme le disait Jiddu Krishnamurti « Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. »

Qu’est ce que l’hypersensibilité ?

Comme beaucoup d’entre vous qui me liront certainement, j’ai toujours été sensible à l’espace du cœur, à la beauté et à l’harmonie, au sens qu’ont les choses, à la justice, aux énergies des autres qui m’entourent. J’ai toujours été en lien avec cette dimension collective, me sentant comme une cellule de ce grand corps humain. Et j’ai mis du temps à comprendre que tout le monde ne ressentais pas les choses de la même manière que moi. Je n’ai pas vécu de gros traumatismes dans ma vie, j’ai grandi dans une famille aimante, je n’ai jamais manqué de rien materiellement. Et pourtant j’ai pu me sentir très mal étant plus jeune, tellement perdue dans ce monde que je ne comprenais pas alors que «  j’avais tout pour être heureuse, comme on dit;) » En fait pour ma sensibilité, tant de choses en apparence très banales, anodines ont été vécues avec une très grande violence. J’ai senti si souvent tant de décalage entre ce qu’on me disais depuis une sphère mentale et ce que je ressentais en moi, sans avoir la possibilité de comprendre et encore moins de dire ce que je ressentais. Une autre caractéristique des hypersensibles est de ne pas pouvoir tricher avec eux-même, ni de faire des compromis dans leur vie ou leurs relations. Ils avons un besoin d’authenticité tellement grand, qu’il leur est impossible de faire des choses qui ne sont pas complètement en accord avec eux-même.

S’autoriser à ressentir ses émotions

Le propre de l’Être sensible est de ressentir, et le monde émotionnel a souvent une place prépondérante dans sa vie. Pourtant nous n’avons pas été habitué à accueillir nos émotions, comme des signaux, des messagers de nos besoins et aspirations profondes qui ne sont pas nourris. Je vois encore beaucoup de personnes  se sentir mal à l’aise face à quelqu’un qui pleure ou qui exprime de la colère. L’émotion n’a pas besoin qu’on la plaigne, qu’on lui trouve des solutions, qu’on lui donne des conseils. Elle a juste besoin d’être accueillie, reconnue, rejointe là ou elle est. Tu as le droit de sentir ce que tu sens en cet instant même, quoi que ce soit. Tu as le droit de ressentir tout ce que tu as pu juger comme négatif, pas important, pas digne d’attention. Tu as le droit de ressentir la culpabilité, la haine, la rancœur, la peur, le désespoir, l’impuissance, la colère, la détresse, la manipulation, la jalousie en toi. Tu as la possibilité d’aller rencontrer la violence, l’exigence, l’intransigeance de certaines instances en toi qui font parfois régner leur loi inconsciemment. Cela ne veux pas dire que tu as un problème ou que tu as raté quelque chose dans ta vie. Ce que tu ressens ne définit pas qui tu es véritablement, et ne fais pas de toi une bonne ou une mauvaise personne. Ce ne sont que les histoires que tu te racontes à ce propos qui te font souffrir. Tu peux accueillir toutes ces émotions remontant à la surface depuis la lumière légère de ton Être, comme un vieil ami qui revient à la maison.

La fuite de l’hypersensibilité

Plus on vient dans cette écoute profonde intérieure, plus on peux voir à quel point nous sommes si souvent en refus des émotions ou sensation qui viennent nous rencontrer. La première fuite est sans doute celle dans le mental, qui vient « récupérer » l’expérience, en faire une histoire, une analyse, une explication…. Il y a beaucoup de distractions possible. De nombreuses techniques ou concetps spirituels peuvent être comme des fuites pour ne pas aller ressentir vraiment ce qui peux être douloureux, difficile, confrontant, des blessures très profondes…. Et je sais de quoi je parle;) Pendant des années quand quelque chose de désagréable venait me rencontrer je cherchais à l’apaiser voire la faire disparaître, et j’ai acquis tout tas de super outils pour cela 😉 Mais finalement ce n’étais qu’un pansement ou un baume que je mettais pour apaiser les cris de mon âme. Et en même temps ils m’ont permis de trouver de plus en plus d’espaces de sécurité en moi. Combien de fois dans ma vie, j’ai pu me sentir mal à l’aise, sans oser me l’avouer, en essayant de faire comme si ce mal être n’existait pas. Je croyais qu’il y a avait quelque chose qui n’allait pas avec moi, que j’avais un problème. J’ai tant lutté et été en conflits intérieurs, sans même m’en rendre compte la plupart du temps, parceque ça se joue à un niveau assez subtil. J’ai appris petit à petit à rester en contact avec les sensations désagréable, sans trop me raconter d’histoires, sans chercher de solutions, sans me dire que ça ne devrais pas être là, que ce serait mieux si cette sensation n’étais pas là. La douceur des roses et la danse du mouvement de la vie m’ont beaucoup aidé à cela.

Le passage dans la chrysalide, la transmutation de nos ombres

« On ne trouve pas l’illumination en invoquant des êtres de lumière mais en éclairant l’obscurité. » (CG Jung) Ce moment où nous acceptons de rencontrer et de rester avec les émotions qui viennent, sans chercher tant de stratégies pour les faire disparaître, c’est symboliquement le temps du passage dans la chrysalide. Comme la chenille nous avons inurgité tant de connaissances extérieures, qu’il est temps maintenant d’intégrer et de faire siennes. La chenille construit autour d’elle sa chrysalide. De l’extérieur il semble de plus rien se passer, et pourtant au dedans de nous règne une activité intense. C’est un voyages sur les terres de nos ombres, d’insécurité, de culpabilité, de honte, tous ces espaces en nous qui n’ont pas encore été éclairées par la lumière de notre conscience. Toute notre attention se vers l’intérieur de nous, à la rencontre de toutes ces parts de nous que nous avons jugés mauvaises, imparfaites, honteuses, pas intéressantes, jugeantes… et que nous avons reniés et refoulées. Cela peux faire peur, ça demande de prendre le temps, du courage et un vrai engagement. Je crois que ce temps d’introspection est tellement important à prendre et c’est pour moi la voie de reconnaissance de notre véritable nature, la plus directe, la plus rapide peux-être. Et peux-être, le seul véritable chemin vers la paix. Dans les traditions préhispaniques, on retrouve le Papillon l’obsidienne, Itztli, cœur de la Mère Terre. Son esprit nous accueille dans ses grandes ailes qui sont faites de couteaux d’obsidienne, avec lesquels elle va « couper » tout les liens dont nous n’avons plus besoin, et faire remonter à la surface nos ombres inconscientes. Le papillon d’obsidienne nous aide à donner une belle et bonne place à toutes ces parties de nous, qui n’ont pas reçu l’accueil et la reconnaissance dont elles auraient eu besoin dans le passé. Il nous apporte sa Force pour transformer dans nos vies ce qui résiste et nous semble encore impossible. Petit à petit, en prenant le temps de rester « avec soi », même si c’est inconfortable, on peux vraiment réapprendre à faire confiance à son corps et aux messages qu’il nous envoie, sans se sentir agressé, condamné, trahi par la vie. Finalement, c’est une mort des identifications de notre ego, pour naître au Soi. Notre véritable lumière apparaît dans le cœur de nos ombres.

Le dévoilement du papillon, la magnificence de notre âme.

« Vint un temps où le risque de rester à l’étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d’éclore.  »  Anaïs Nin Tout au long de notre vie, nous vivons de nouvelles naissance à nous-même. Souvent après des périodes difficiles voire chaotiques, où nous allons mourir à une partie de nous, quelque chose d’autre va pouvoir émerger et voir le jour. Petit à petit c’est la fréquence de notre Etre qui vient faire corps avec notre matière. Nous pouvons parfois sentir un décalage entre la magnificience de notre Etre que nous pouvons perçevoir et son apparence réalisation sur terre. Nous nous posons alors les questions : Qu’est ce que je suis venue faire ici, comment puis-je être utile ? Comment je peux faire ma part ? contribuer au changement dans le monde ? Et si c’était beaucoup plus simple que ce que tu croyais ? En réalité nous n’avons jamais été séparé de notre essence divine elle a toujours été là, si proche que nous n’osons pas la voir… En écoutant à chaque instant et en osant suivre les élans, les directions que te murmure la vie au dedans. A chaque instant c’est tout l’univers qui insuffle en nous sa guidance. A chaque seconde nous sommes inondé d’une goutte de conscience universelle. En nous reliant à notre intériorité nous sommes directement branchés à la source. Nous sommes tous une émanation du grand soleil, un rayon de l’arc en ciel avec une couleur si particulière.Si dieu nous avait voulu autrement, il l’aurait fait ! Alors pourquoi cherchons nous tellement à nous changer, à nous améliorer, à corespondre à cette version parfaite de nous même jouant avec nous comme un fantôme. Ne pouvons pas reconnaître à quel point nous sommes DEJA parfaits ? Le papillon vient nous dire : il est temps de reconnaître la merveille que tu es, il est temps de reconnaître la lumière de ton âme et d’honorer pleinement sa couleur sur la Terre. La fleur qui s’épanouit au soleil sans se demander pourquoi, sans cherche à être autre chose que ce qu’elle est. Voilà en espérant que ces quelques mots auront nourris ta confiance en la beauté de ton Etre, et ta si grande importance dans cette vie ! Avec beaucoup d’Amour et avec joie de lire tes commentaires ! Cécile

Retraite en ligne

Je t’invite dans ce voyage intérieur de 5 jours pour te reconnecter à ton essence profonde féminine. Reçois mes 5 méditations guidées des Elements ( Terre, Eau, Air, Feu et Amour) pour retrouver plus de sens, de joie et de créativité dans ta vie !

Tu seras ensuite inscrite à la Lettre d’Amour de Terra Om si tu en as envie !